Magazine Cyclisme

La sélection couperet pour le Tour de France

Publié le 30 mars 2010 par Jeanpaulbrouchon

Lacarte du Tour La sélection des équipes pour le prochain Tour de France qui vient d'être dévoilée relègue les équipes françaises à la portion congrue.

Au début de l’année, j’avais dit que la saison serait difficile pour les équipes françaises ainsi que pour certains coureurs qui avaient choisi de s’exiler à l’étranger. La sélection pour le Tour de France vient d’être connue. C’est une sélection-couperet pour beaucoup. Il n’y aura pas plus de 25 à 30 coureurs nationaux au départ de Rotterdam. C’est le chiffre le plus faible de ces dernières années.

Quatre équipes françaises ont été retenues. Les deux du Pro Tour, AG2R et Française Des Jeux, et les deux du circuit Continental protégées par un accord pris en 2008, Bbox et Cofidis. Ont été refusées Saur-Sojasun, une toute nouvelle équipe française qui manque encore de leader comparativement aux grosses écuries internationales et deux formations hollandaises, Skil-Shimano et Vacansoleil.

Ces trois formations ont tout fait pour montrer leurs qualités lors des épreuves de début de saison et en particulier dans Paris-Nice ou elles sont apparues en tête de course mais peu souvent à la conclusion.

Le Tour partira donc sans Jérome Coppel et Jimmy Casper (Saur-Sojasun). Coppel mérite pourtant de faire ses débuts dans le Tour. Casper peut avancer ses 22 victoires acquises l’an dernier mais dans des épreuves secondaires, il est vrai.

Le Tour partira également sans les frères Feillu (Vacansoleil). Romain Feillu a pourtant été maillot jaune et Brice vainqueur de l’étape d’Andorre-Arcalis l’an dernier, mais leur formation ne soutient pas la comparaison avec d’autres.

Le cyclisme se mondialise de plus en plus. Il existe maintenant une formation du Kazakhstan (Astana avec le meilleur, l’espagnol Contador), une russe (Katusha), plusieurs américaines, une formation anglaise, deux formations suisses. C’était impensable il y a vingt ans lorsque l’Europe traditionnelle dominait le cyclisme mondial. Il y avait aussi deux Japonais cette année dans le Tour. Depuis quelques années l’UCI reconnaît un circuit africain, un circuit américain, un circuit asiatique et un circuit océanique en plus du circuit européen.

Comment s’étonner d’ailleurs de cette sélection ? Le cyclisme ne veut plus désormais ne retenir que les meilleurs comme dans tous les autres sports. La sélection pour les Jeux Olympiques est drastique, celle pour les Championnats du Monde l’est tout autant.

Or si l’on consulte le dernier classement UCI, établi avant le Tour des Flandres, on constate que le meilleur français est Jean-Christophe Péraud qui avec sa 45ème° place trouve l’emploi du temps nécessaire pour se partager entre la route et le VTT. Péraud était à Paris-Nice (1er Français du général) mais pendant que ses compatriotes étaient en Corse pour le Critérium International, il terminait deuxième derrière Julien Absalon dans une épreuve de VTT. Toujours dans ce classement, la France n’est que 17ème sur 27. Quant aux équipes, mis à part Cofidis (12ème), elles occupent le fond du classement.

On peut toujours me rétorquer qu’il y a de bons coureurs en France. C’est vrai et ils sont même nombreux.

On peut également me dire que les coureurs français maintenant obtiennent des victoires. C’est aussi vrai. Mais les plus belles victoires sont celles obtenues dans les épreuves du Pro Tour lorsque les meilleurs sont présents sur la ligne de départ. C’est la raison pour laquelle le succès de Pierrick Fedrigo n’a pas eu le retentissement qu’il aurait du avoir car c’était une grande et belle victoire. Mais les directeurs de journaux et les chaînes de télévision lui ont préféré la victoire du représentant d’une grande ville française dans une « sous-coupe » de football.

Consultons, pour terminer et étayer mon raisonnement, les palmarès des courses à venir, les grandes.

Dernier vainqueur français du Tour des Flandres ? Jacky Durand en 1992. Il y a 18 ans

Dernier vainqueur français de Paris-Roubaix ? Fréderic Guesdon en 1997. Il y a 13 ans.

Dernier vainqueur français de l’Amsteel Gold Race ? Bernard Hinault en 1981. Il y a 29 ans.

Dernier vainqueur français de la Flèche Wallonne ? Laurent Jalabert en 1997. Il y a 13 ans.,

Dernier vainqueur français de Liège-Bastogne-Liège ? Bernard Hinault en 1980. Il y a 30 ans.

Alors pourquoi s’étonner de cette sélection-couperet ?

Jean-Paul


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanpaulbrouchon 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines