Magazine Focus Emploi

Les recruteurs belges devront passer à la caisse s’ils ne répondent pas.

Publié le 30 mars 2010 par Agirplus

Les recruteurs belges devront passer à la caisse s’ils ne répondent pas.Il semble que la Belgique s’apprête à voter une loi qui obligerait les entreprises à répondre par courrier à chaque demande d’emploi écrite qui leur parvient sous peine d’amende.

Ce texte qui prévoit 500 euros d’amende aux contrevenants pourrait être appliqué dès cette été. Cette mesure viendrait réparer un problème rencontrer par tous les demandeurs d’emploi. En effet, les chômeurs belges comme les français doivent périodiquement fournir des preuves d’une recherche active d’emploi sous peine de sanctions.  Cette justification est d’autant plus difficile que actuellement, « à peine trois lettres sur dix donnent lieu à une réponse » précise le député belge, Hans Bonte, à l’initiative de la mesure. Selon lui, ce texte concernera toutes les formes de candidatures qu’elles soient spontanées ou à la suite d’une annonce.

Rien n’est plus démotivant que d’attendre une réponse qui n’arrive jamais, il est pourtant si simple pour un employeur de répondre à un candidat. Même un simple simple mail type permet à un demandeur d’emploi de passer à autre chose. Faut-il vraiment passer par la mise en place d’une sanction financière pour obliger certains employeurs à faire preuve d’humanité ? Nos voisins viennent de répondre à cette questions qui amorce une certaine théorisation des droits et des devoirs des recruteurs qui sont biens souvent laissés de côté aux profits de ceux des demandeurs d’emploi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agirplus 172 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte