Magazine Info Locale

Le peuple a une grande faculté de révolte

Publié le 30 mars 2010 par Gezale
Faut-il faire de l'affaire Joyandet une affaire d'Etat ? Les 116 500 euros payés par l'Etat pour un aller retour Paris-Martinique en jet privé alors qu'il existe des avions de ligne pour cette destination font penser à un laisser-aller coupable. Voilà un ministre qui ne s'embarrasse pas. Il a des besoins, il a des contraintes, valse l'argent public.
Je ne suis pas réellement surpris de ce comportement. Dans la grande tradition de la Droite qui seule se sent apte à gouverner, les membres du gouvernement considèrent que l'Etat c'est eux et que tout leur est bon. Pourquoi se poser des questions qui ne se posent pas ? Je suis ministre, je dépense. Après moi le déluge.
Joyandet est ce favori du président qui devait balayer tout sur son passage lors des dernières élections régionales. A plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy est venu le soutenir dans sa région. A l'assemblée nationale, il a dû répondre à de nombreuses questions orales sous le feu des caméras. Tout cela, orchestré pour lui donner une notoriété et plaire aux électeurs.
Ce que la Droite s'obstine à ne pas comprendre c'est que le peuple a une grande faculté de révolte. Quand il lit les salaires des dirigeants du CAC 40, quand il déplore les abus de position et constate les conduites déplacées des ministres, il rumine sa colère. Cette révolte doit donc être construite. Il appartient à l'opposition de Gauche de se montrer convaincante et conquérante.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine