Magazine Info Locale

L'arnacoeur

Publié le 30 mars 2010 par Delanopolis
On a beau, par patriotisme, se forcer de temps à autres à voir la "petite comédie française sympathique et sans prétention du moment", quand le résultat est mauvais il faut le dire. L'arnacoeur L'idée n'a absolument rien d'original : les briseurs de couples sont une figure ancienne de la littérature et du cinéma, c.f. par exemple, les dangereuses liaisons contées naguère par le génial Laclos.

Au moins Valmont et Mercoeuil détruisaient-ils les amours licites par esthétisme et goût de la provocation. Dans ce premier film de Pascal Chaumeil, les mobiles sont purement boutiquiers : Romain Duris dit "Alex" savonne la planche où de naïfs tourtereaux posent leurs pattes uniquement par goût du lucre. Tel frère, tel père ou telle soeur ne supporte pas de voir sa parente fricoter avec un gars qui lui déplaît et paye Alex pour le discréditer auprès de sa dulcinée et l'évincer.

Le scénario est téléphoné (à l'heure d'Internet peut-être devrait-on dire mailé désormais ?) et le dénouement couru d'avance. Mais la faiblesse principale de ce film certes sans prétention mais surtout sans talent, est la médiocrité de ses deux principaux interprètes, Duris et Paradis, trop moches, trop peu charismatiques, trop bêtas et trop maniérés pour être crédibles ne fût-ce qu'une seconde.

Ce n'est pas un arnacoeur, sire, c'est une arnaque !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte