Magazine Environnement

SNCF : l’e-billet reste à quai

Publié le 31 mars 2010 par Lecomte

L’e-billet de la SNCF : retard de lancement ou prolongation de la période de test ?


Guillaume Pépy, Président de la SNCF, annonçait la généralisation de l’e-billet lors de la présentation des nouveautés SNCF 2010 au cours du grand show au Carrousel du Louvre le 7 janvier 2010. La dématérialisation des billets est l’un des grands chantiers de la SNCF : la société a consacré plus de 50 millions d’euros à ce projet et forme plus de 15 000 agents à cette nouvelle technologie.

Aujourd’hui il revient aux commerciaux SNCF d’annoncer la mise en place de l’e-billet pour la fin du premier semestre, voire la rentrée 2010.


La raison invoquée : des problèmes techniques sur la mise à jour de l’ordinateur de bord des contrôleurs de la SNCF afin que ceux-ci disposent du dernier listing des passagers présents à bord des rames. "Avant le lancement officiel, nous préférons assurer la sécurité du système", précise un représentant de la compagnie. "Nous sommes confrontés à une incompatibilité des PDA des contrôleurs suite à une évolution technique de la couverture réseau par les opérateurs téléphoniques depuis janvier 2010".

L’e-billet entrera en service d’abord sur les trains Corail et TGV et à terme sur l’ensemble du réseau en France et les lignes internationales. Actuellement il est testé depuis mars 2009 sur 14 destinations.
Quels avantages apporte l’e-billet SNCF ?
  1. 
Il doit apporter une meilleure fluidité dans la réservation et l’achat,
  2. il permet à son utilisateur de voyageur sans retirer de billet en gare et sans compostage puisque la carte Grand Voyageur ou d’autres supports avec un titre de transport associé feront office de billet.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecomte 104 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte