Magazine

Camarade Phénix Rouge

Publié le 26 novembre 2007 par Hugo Jolly

AP | 25.11.2007 | 23:52

Hugo Chavez a déclaré dimanche qu’il mettait ses relations avec la Colombie “dans un congélateur” après que son président, Alvaro Uribe, eut mis fin au rôle de médiateur du président vénézuélien avec les rebelles colombiens en vue de la libération d’otages des FARC.

Hugo Chavez n’a pas donné de précisions sur les effets qu’aurait une telle décision, mais il a affirmé que les actions de M. Uribe étaient comme “un crachat au visage” et que la Colombie “mérite un meilleur président”.

“Je déclare devant le monde que je mets les relations avec la Colombie dans le congélateur parce que je n’ai plus confiance en personne au sein du gouvernement colombien”, a lancé Hugo Chavez dans une intervention télévisée.

Le président colombien a décidé de mettre fin aux efforts de son homologue vénézuélien pour obtenir un échange humanitaire entre prisonniers des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) incarcérés par les autorités et otages retenus par les rebelles, parmi lesquels la Franco-colombienne Ingrid Betancourt. Bogota accuse Hugo Chavez d’avoir contacté directement mercredi la hiérarchie militaire colombienne, ce que son mandat lui interdisait.

“Je pense vraiment que le gouvernement colombien ne veut pas la paix”, a déclaré Hugo Chavez. Il a particulièrement déploré le fait que les dirigeants colombiens ne l’aient pas contacté directement. “Pourquoi ne montres-tu pas ton visage?”, a lancé Hugo Chavez. “Le président Uribe ment (…) d’une manière éhontée, horrible, répugnante”, a-t-il ajouté. AP


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte