Magazine Sport

LdC : Lyon calme les ambitions de Bordeaux

Publié le 31 mars 2010 par Ptimek
LdC : Lyon calme les ambitions de Bordeaux

Dans le 1er sommet franco-français en Champions League, l’OL a montré qu’il restait la grande équipe française sur la scène européenne en dominant Bordeaux (3-1) à Gerland.

Alors que tout le monde ne voyait qu’un match de Ligue 1, le spectacle offert a été au niveau attendu d’une rencontre de Champions League, à 100 km/h.

A ce petit jeu, ce sont les locaux qui ouvre le score par leur buteur argentin. Lisandro Lopez profite d’un laxisme de la part de son garde du corps pour pousser le ballon au fond du but (1-0).
Quasiment dans la foulée, Chamakh s’envole au milieu de la défense pour refroidir les supporters de Gerland (1-1). Un premier quart d’heure qui s’achève sur un score de parité et qui laisse entrevoir le spectacle du soir.
Michel Bastos, le revenant, profite d’une nouvelle bévue de la défense, ici Tremoulinas qui apprécie mal la trajectoire du centre.
Enfin, l’inévitable Lisandro Lopez scelle le résultat en transformant un penalty tellement litigieux que les joueurs eux-mêmes ne semblaient pas savoir le pourquoi du comment du coup de sifflet. C’est Mathieu Chalmé qui est sanctionné pour une main (discutable) sur un tacle dans la surface.

Nous ne reviendrons pas sur l’arbitrage difficilement décryptable de l’arbitre allemand Felix Brych. Ce dernier est passé à côté de son match, sifflant à contre temps ou omettant des fautes grossières. Les deux clubs ont été logés à la même (mauvaise) enseigne.

Bordeaux perd plus que Lyon ne gagne
Si le spectacle a été au rendez-vous, c’est avant tout grâce, ou à cause, des errements de la défense bordelaise. Incapable de mettre un pied devant l’autre, le duo Ciani-Sané a été très loin de son niveau habituel. Tantôt en retard, tantôt absent, la défense a offert des munitions très bien exploitées par l’OL.

Heureusement pour les Girondins, son attaque a été au niveau de l’enjeu. Le duo Chamakh-Gourcuff a parfaitement fonctionné, le second trouvant la tête du marocain pour l’égalisation. Wendel pourra s’en vouloir de ne trouver que la barre transversale sur une superbe action collective conclue par une reprise de volée tout aussi spectaculaire, manquant au passage l’égalisation qui aurait relancé les bordelais.

Laurent Blanc félicite ses joueurs pour leur engagement mais reste certainement déçu par son arrière garde, surtout quand on se souvient du grand patron qu’il était en défense en tant que joueur.

Rien n’est encore joué même si les lyonnais ont pris une très sérieuse option pour leur qualification en demi-finale.


LdC : Lyon calme les ambitions de Bordeaux

Crédit photo : OLweb


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine