Magazine Politique

Banderille n°334 : L’Honnête homme

Publié le 05 avril 2010 par Toreador

« Olé n°171 : Dominique de Villepin, candidat aux primaires du P.S | Home

Par Toréador | avril 6, 2010

Retour vers le Futur ?

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas penché sur un livre politique pour en faire la critique. Acheté au hasard d’un passage en gare, j’ai donc dévoré le dernier opus de Lionel Jospin et vous en livre un rapport circonstancié.

Autant l’avouer, j’ai débuté la lecture avec un mélange de suspicion et de prévention. D’une part, je trouvais le titre légèrement narcissique. Jospin se raconte, mais se la raconte un peu aussi. Cela reflétait (me semblait-il) le désir refoulé de son auteur de ressusciter « son » quinquennat de cohabitation idéalisé. Centrant un peu trop à mon goût la période 1997-2002 sur l’itinéraire d’un homme, la Gauche plurielle tendrait à devenir sous sa plume… singulièrement  Lionel.

D’autre part, je me méfie toujours d’une possible tentative d’instrumentalisation du nouveau Pierre Mendès-France de la politique, lequel pourrait vouloir, sous couvert de continuer à alimenter le débat tout simplement organiser son retour aux affaires. En me faisant raquer 18 euros 50 au passage.

J’ai terminé le livre en me disant que nous avons eu bien tort de ne pas élire cet homme là en 2002 à la Présidence de la République, que son destin injuste avait quelque chose de tragique, et que mon pays s’était privé d’un grand talent.

Lionel raconte un peu Sarkozy, Mitterrand et Royal aussi…

Ce qui frappe, dans l’ouvrage, c’est la simplicité du bonhomme, qui évoque, dans un langage franc et direct, son parcours d’homme politique. Les pages les plus intéressantes sont peut-être celles qu’il consacre à sa relation avec François Mitterrand. On y découvre sa fascination et en même temps l’éloignement final, un peu d’amertume aussi. Ces deux là ne se sont peut-être jamais  compris véritablement.

Lionel Jospin est un homme de mesure, qui évite les mots trop blessants, même pour Ségolène Royal, même pour Mitterrand. Il défend son bilan avec un sens de la remise en perspective qui l’honore (voire avec aveuglement sur les 35h), et rappelle qu’en son temps, nulle affaire n’était venue éclabousser sa probité, ni salir durablement le nom de son gouvernement. Il explique aussi, avec un certain angélisme, sa passivité par rapport à certains comportements de la Chiraquie aux abois.

Incidemment, on retrouve dans le duel Emmanuelli/Jospin pour la candidature de 1995 la même incertitude stratégique que pour Aubry/Hollande. Qui ‘emportera ? L’ancien qui a pris du champ ou l’actuel qui est à la ville ?

Lionel remonte Jospin ?

Ses mots les plus durs, il les réserve en fait à son ex-ami de 30 ans, Chevènement, et surtout au Président actuel. On sent que pour un Lionel Jospin, Nicolas Sarkozy représente l’antithèse exacte de sa conception de l’engagement politique. Le Sarkozysme est un comportement qui est capable de faire perdre son sang froid à l’austère qui se marre, au point qu’on se dit que finalement, en 2012, Lionel Jospin serait peut-être le candidat idéal pour la Gauche.

Et c’est là qu’on se rappelle deux choses : premièrement que les oisillons de la Jospinie, désormais seuls en vol, n’accepteront  probablement jamais le retour de leur mentor. Deuxièmement qu’on s’était juré d’être prévenant sur le risque d’instrumentalisation...

Au final, on se rassure en se demandant : et si Jospin disait la vérité, et si c’était vraiment un honnête homme qui ne voulait pas revenir ?

Et là un frisson vous parcourt, parce que si c’est vrai, alors 2002 fut vraiment un très grand gâchis.

Appréciation subjective :

Lionel raconte Jospin  : **

* = Déçu ** = Captivé *** = Emballé

« Lionel raconte Jospin«  , Entretiens avec Pierre Favier et Patrick Rotman,

Le seuil, 278 pages, 18,5 €

Tags: critique, Lionel-Jospin, livre

Sujets: Banderille, Toréador critique littéraire et médiatique | No Comments »

Commentaires


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toreador 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines