Magazine Insolite

J'ai découvert pour vous...

Publié le 04 octobre 2007 par Aurélien Boillot
Le Vaudou et les Zombies… Part III
Troisième volet de notre série consacrée aux "Morts-Vivants", voici un post spécial « les Zombies au cinéma ».
Pour rendre hommage aux innombrables personnes qui se sont essayées à réaliser une authentique « zombie-graphie », je ne peux que vous encourager à vous rendre sur certains sites, dont certains ont déjà été évoqués ici même : Krinein, Wikipédia (avec les précautions d’usage), IMDB, Websites spécialisés, sans oublier de nombreux blogs…

Les raisons pour lesquelles je ne me lance pas dans ce travail de "Titans", c’est que même après deux longues semaines à recenser tous les films, pubs, clips amateurs, pornos, court-métrages, vidéos de vacances sur les Zombies, et autant d’interminables soirées à faire « houspiller » par ma femme pour mon état de Zombie, il y en aura toujours un ou une pour me dire que j’ai oublié honteusement « Ben-Hur et les Zombies : la vengeance de la sorcière Blanche » qui était la suite du célèbre « Les Vikings contre les Zombies : le retour d’Attila »…
Depuis quelques années, nous constatons que le « zombie » est (re)devenu tendance dans le septième art mais également dans les « comics » et dans la BD au sens large. Pour les aficionados, je cite pour mémoire les très originaux Marvels Zombies…
Si l’on regarde depuis l’an 2000, ce n’est pas moins d’une quarantaine de films de Zombies qui sont « sortis ». Et le phénomène ne semble pas se ralentir, puisque des dizaines de films devraient suivre la « marche » dans les mois à venir.
D’origines US (à 50 %), anglais, canadien, chinois, irlandais, australien, japonais ou encore argentin, il est loin le temps des zombies ritals, ibériques ou encore teutons…Nous assistons donc à une redistribution des cartes dans la production de film « Zombie » et comme le film de vampire a connu une (r)évolution à son époque, le film de zombie change et ce n’est pas sale…
S’ils deviennent plus intelligents, plus rapides ou plus domestiqués, on s’aperçoit que les scénaristes n’en ont pas fini d’exploiter les nombreuses facettes de cette nouvelle race d’humanoïde.
Si à l’instar des vampires, ils expriment la transition entre la vie et la mort qui hante nos ancêtres depuis plus de 5 000 ans, les zombies tendent à devenir de plus en plus "humain". Si on essaye de nous les rendre plus sympathique, ils demeurent des êtres qui n’hésitent à manger leur mère pour pouvoir vous dévorer ou vice et versa…

Polémiste depuis l’age de cinq ans, je ne peux m’empêcher de constater que les scénaristes se sont de plus en plus éloignés des origines du Zombie, à savoir le vaudou. Originellement, le cinéma nous présentait les zombies comme une malédiction : on nous montrait l’envoûtement d’hommes ou de femmes pour servir un maître, la servitude de ces esclaves (très souvent pour les travaux agricoles), le rite de la sortie des tombes et les mystères mystiques des zombies….
A la fin des années des années 60 arrive le genre « Zombie cannibale » dont les Romero et autres "Zombie spaghettis" ont inondé les écrans dans les années 70. Aujourd’hui encore, l’héritage de cette vague inspire nos contemporains. Et je dois bien le reconnaître un film Zombie avec des notions ethnologiques c’est bien moins marrant qu’un film avec des gros effets spéciaux et de la grosse hémoglobine…Mais que voulez-vous, on se refait pas !
Toutefois, le monde avance et nous devons évoluer avec notre temps. Je garde bon espoir pour que nos chers scénaristes ne restent pas figé sur leurs paradigmes et qu’ils sauront nous démontrer que rien n’est plus important que le changement et la nouveauté tant qu’elle reste intelligente. Alors avec un Romero au boulot, un Tarantino et un Rodriguez au fourneau, le soleil brille sur le « Zombi-néma »….

Pour vous sustentez ou pour vous initiez si vous n’êtes pas un fan du genre, voici une série d’extraits : dans le désordre "Planet Terror" et le mythique "La nuit des morts-vivants". Au passage on notera les mouvements de caméra, le jeu des acteurs et ce qui fait le charme des « zombies films » : l’ambiance de panique générale….
« Hasta la vista Zombies... »
Mon top 5 des films de Zombies : (impossible à classer)
- L’Empire des Ténèbres, Wes Craven, 1988. US
- Zombie, George Romero, 1978. US
- La Invasión de los muertos, René Cardona, 1973. Mexico
- Shaun of the Dead, Edgar Wright, 2004. England
- La nuit des morts vivants, George Romero, 1968. US
- 28 jours plus tard, Danny Boyle 2002. England
- Boy eats Girl, Stephen Bradley, 2005. Ireland- L'Au-Delà, Lucio Fulci, 1981. Italia (By Eric Mugnier)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurélien Boillot 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine