Magazine Environnement

Municipales 2008 à Cognac : lancements de campagne

Publié le 28 octobre 2007 par Pierre-Alain Dorange
La bataille pour les élections municipales a commencé à Cognac. Actuellement 3 candidats officiels sont en lice et préparent activement leurs campagnes.

Mode de scrutin
Les élections auront lieux les 9 et 16 mars 2008.
Les élections municipales visent à élire, au scrutin universel direct, les conseillers municipaux de chaque ville avec un mandant de 6 années. Le scrutin a lieu sur 2 tours. Cognac, avec 19534 habitants dispose de 33 sièges de conseillers municipaux.

Pour les communes de plus de 3500 habitants, le scrutin est un scrutin de liste a 2 tours. Les électeurs choisissent donc une liste parmi les listes candidates (sans ajout, ni suppression, ni modification d'ordre). Les listes qui obtiennent 10% des suffrages exprimés peuvent se maintenir au second tour. Les candidats d'une liste qui obtient plus de 5% peuvent se rallier à une autre liste.
Au second tour, la liste majoritaire reçoit la moitié des sièges +1. Les autres sièges sont ensuite répartis entre toutes les listes par représentation proportionnelle. Le conseil municipal ainsi constitué, vote pour élire en son sein le maire et ses adjoints.
Ainsi en 2001, la liste de Jérôme Mouhot a été majoritaire avec 56,6% des suffrages et a donc obtenu 17 sièges. Les 16 sièges restant ont été répartis à 56,6% pour la liste de Mouhot (soit 9 sièges + les 17 de la majorité = 26 sièges) et 43,4% pour la liste de Gourinchas (soit 7 sièges).

A Cognac, les conseillers municipaux votent pour élire en leur sein, leur représentant dans nombre de structure, dont la Communauté de Communes et le SIEAAC. Ils auront, aussi, à voter en septembre 2008, en tant que "grands électeurs", pour le renouvellement d'une partie du Sénat.
Le maire devient aussi président du conseil d'administration de l'hôpital.

La liste des conseillers municipaux actuels est consultable sur le site de la mairie.

Les candidats
Après une guerre de tranchée, lors des dernières élections législatives, la droite à Cognac reste dans l'instabilité. Jérôme Mouhot (UMP) avait déjà annoncé son intention de se représenter à son mandat de maire il y a 1 an. L'incertitude plane encore, par contre, autour de ces 2 adjoints : Noël Belliot (Modem) et Bertrand Sourisseau (UMP), déjà candidats aux législatives, leur position actuel concernant l'élection municipale n'est pas encore figé.

Comme prévu, un candidat dissident est déjà en lice : Michel Aparis (divers droite) a lancé officiellement sa campagne le 24 octobre dernier par les biais du lancement de son site officiel de Campagne : "Cognac notre ville" ().
La tension est lourde avec Jérôme Mouhot, puisque Michel Aparis avait appelé à ne pas voter Jérôme Mouhot au deuxième tour des législatives. Une tension qui date des municipales de 2001 ou Michel Aparis, après avoir soutenu Jérôme Mouhot lors de la campagne, avait quitté l'équipe lorsque Bertrand Sourisseau avait été nommé numéro 2.
Michel Aparis a été conseillé municipal de 1983 à 2001 au coté de Francis Hardy. Il a aussi été candidat aux municipales en 1983, 1989 et 1995.

Jérôme Mouhot (UMP) prépare sa liste avec une tactique qui semble proche de celle de l'actuel président de la république : renouvellement et ouverture. Il annonce dans la presse vouloir ouvrir sa liste aux gens de gauche. Il souhaite aussi s'allier de nouveau avec ses adjoints actuels : Noël Belliot et Bertrand Sourisseau et attend leur réponse...
En attendant sa campagne n'a pas encore commencé, aucune réunion en vue et pas de site internet pour le moment. Pour archive son blog de campagne des élections législatives est toujours ouvert et propose le dernier billet (13 juin 2007), d'avant le deuxième tour qui titre "La victoire est en nous!"... On connait la suite...

A gauche, fort de la victoire aux législatives, les choses s'annoncent plus calme. Il semble bien que la gauche pourrait partir uni dans cette élection. Michel Gourinchas (PS) a reçu l'investiture de son parti et a lancé sa campagne le 22/09/07 avec l'ouverture du site officiel de campagne : , une première réunion de lancement de campagne à la Salamandre (environ 300 personnes) et des alliances en cours avec les Verts (Michel Adam), le PRG (Patrick Bompoint) et le PC (Simone Fayaud). Des réunions publiques sont déjà en cours, sur un modèle proche des "consultations participatives" de Ségolène Royale.

Les candidats sont donc dans les starting blocks et il ne reste plus qu'à attendre que les positions de Noël Belliot et Bertrand Sourisseau pour connaître le casting quasi complet. Ceci devrait s'éclaircir courant novembre. Les listes de chacun des candidats seront probablement dévoilés en tout début 2008.

Les principaux sujets de la campagne
Les dossiers en cours seront probablement des sujets de débats et de batailles lors de cette campagne électorale :
  • le choix du mode de gestion de l'eau par le SIEAAC, attaqué vivement par la gauche, critiqué par Michel Aparis et soutenu fermement par Jérôme Mouhot et Noël Belliot. Le vote définitif aura lieu mardi 30/10/07 à l'hôtel de ville vers 18h00 avec une manifestation de citoyen opposé au projet.
    (voir billet précédent)
  • les grands projets en sommeil :
    • le futur complexe cinématographique place François 1er qui de retard en retard, risque de ne pas débuter avant les élections
    • le complexe aquatique, englué dans les problèmes de financements mal préparés qui est en sommeil
    • le lotissement du bois du portail, mis en sommeil en juin 2006 par la municipalité. Ce dossier devait revenir sur scène cet été après une étude environnementale : pourtant aucun écho. Un dossier probablement trop sensible en cette période électorale
    • les nuisances rue Montplaisir, toujours en attente de réactions
    • le projet de centre de formation des apprentis (CFA), à la recherche d'un lieu depuis quelques années
    • le pôle musical avec l'association West-Rock et Blues Passion, dont la situation ne semble pas encore réglé
    • le pôle jeunesse (maison des jeunes en centre-ville et skate-park) qui n'a toujours aucun début de projet de lieu
  • les manques cruels de politique environnementale malgré une charte signé en 2005 qui n'a pas beaucoup été mise en place et ressemble plutôt a un effet d'annonce sans lendemain
  • les problèmes récurrents et conflits interminable de la Communauté de Communes, notamment dut aux problèmes directs relationnels entre les maires des 2 communes principales : Cognac et Châteaubernard.
  • le problème de diminution des services publics
    • le dossier de l'hôpital public, dont les travaux ont débuté cet été après moultes rebondissements et une privatisation partielle de la chirurgie
    • la récente annonce du gouvernement de fermeture du tribunal de commerce et des prud'hommes.
    • les menaces de fermeture de certains bureaux de postes jugés "peu rentable" par la poste
  • le sport toujours dans l'incertitude
    • le projet de transfert des compétences sports à la communauté de communes, toujours en attente d'un consensus
    • le club d'athlétisme qui met la pression sur la municipalité après des années d'attente pour la réfection du stade par exemple
  • le festival du film policier qui doit se renouveler après l'abandon du BNIC
  • les conflits sociaux récurrents au théâtre municipal
  • la voirie
Et encore beaucoup d'autres dossiers qui devrait faire une campagne, espérons le, riche et fructueuse en débats d'idées.
Une autre difficulté pour nos candidats 2008 : la stricte parité homme-femme dans les listes ou l'on doit désormais retrouver une véritable alternance homme-femme dans la liste. Cette stricte parité devrait aboutir a avoir une parité parmi les adjoints, ce qui n'était pas le cas précédemment. Cela demande toutefois aux têtes de liste(que des hommes pour le moment) d'intégrer un nombre conséquent de femmes, ce qui semble-t-il est délicat pour certains car l'implication en politique semble être moins forte chez les femmes, qui préférerait le monde associatif.
En même temps si il y a peu de femmes candidates c'est qu'il n'y avait jusqu'à présent peu de possibilité pour elles. Le nouveau système de parité devrait permettre de voir des femmes entrer le politique, c'est en tout cas la volonté de cette loi.
Rappel des résultats des dernières élections municipales 2001 à Cognac :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre-Alain Dorange 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte