Magazine Asie

Annapurna

Publié le 16 avril 2010 par Emiliejeremy

Annapurna: 8091m, 10e plus haute montagne du monde, théatre de nombreux exploits. 1950, Maurice Herzog est le premier homme au sommet. 1970: Whilans et Haston font l' ascension par la face sud. 2010: Emilie et Jérémy marchent 7 jours pour voir le camp de base à 4130m.
Mais revenons en arrière, il nous a fallut 31h pour arriver à Pokhara, 2e ville du pays au centre du Népal, au sud des Annapurnas. Difficile de croire qu'il faut 9h de bus pour faire 160km.
Petit tour chez le coiffeur pour enlever les quelques cheveux qu'il restait à Jérémy et faire une coupe d'enfer à Emilie ( 1 euro 50, 2 minutes pour une coupe unique: au carré). Puis tour de barque sur le lac de Pokhara pour voir l'un des plus célèbre panorama du Népal, les montagnes se reflettant dans le lac, mais nous avons eu beau ramer, rien à voir, trop de brume.
On s'est rattrapé lors de notre trek où nous avons parcouru des paysages très variés, allant des cultures en terrasse, au forets de rododendrons, à des gorges et des cascades, des sommets enneigés... On n'a pris ni porteur ni guide, il y a des guesthouses tout au long du trajet et le chemin est bien balisé. C'est quand même extrèmement touristique, et ça n'a plus rien à voir avec un trek en nature tant ça devient l'autauroute du camp de base. Tous les tours opérateurs proposent soit ce trek soit le tour des Annapurnas soit le camp de base de l'Everest, et passé 2000m, des villages de trois ou quatre guesthouses ont été construits exprès et c'est très dur de trouver des places passé 14h.
On avait un temps maussade les premiers jours mais on est passés à travers les goutes et les grelons avec chance. La route était longue mais accessible, malgré beaucoup de dénivelé, mais les différents villages permettent de faire des étapes plus courtes pour ceux qui le désirent.
C'était un des meilleurs moments passé depuis le début du voyage: le calme de la montagne, les paysages, l'ambiance des dining room...
Comparé à l'Inde, il y a beaucoup plus de femmes qui travaillent au Népal, ou qui sont dans la rue. La population est aussi beaucoup plus acceuillante et accessible ici.

P1000558

Preparation du lendemain

P1000445

P1000517

P1000573

Leve de soleil sur le Machapurche

P1000502

L'Annapurna 1 (il y en a 6)

P1000507

P1000512

Meme pas lourd

P1000537

Pas d'inquietude c'est du solide

P1000584

P1000587

P1000593


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emiliejeremy 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte