Magazine

L’iPad, mon modeste point de vue

Publié le 01 février 2010 par Yann Andre

Non, je ne peux plus tenir… je me suis muré dans le silence à propos des produits Apple depuis un petit moment déjà. Je n’ai pas participé à des conversations béâtes autour des derniers iMacs, de la Magic Mouse. Les produits Apple me séduisent toujours, certes mais je pense avoir atteint l’âge de raison (vieux con !) et ne ferait certainement pas des pieds et des mains pour obtenir le dernier produit Apple. Quoique l’iPad…Tiens, parlons-en.

Ce produit me laisse pantois, comme un goût d’inachevé. L’iPad est beau (belle ?), mais quand je vois ces quelques icônes d’applications flotter «bêtement», cette sensation d’iPod Touch amélioré (merci la 3G), je suis, disons-le un peu déçu.

J’attendais de l’iPad, de par son format, un véritable outil de prise de notes, de brainstorming, de journal de bord comme peuvent le proposer tant d’applications sur Mac comme Soho Notes, Notebook de Circus Ponies. Et le multitouch est parfaitement adapté à ce genre d’usage.
Aujourd’hui, beaucoup de professions auraient loué la venue d’un iPad avec la possibilité d’isoler des images, du son, de la vidéo pris sur le net pour les glisser dans son Moleskine digital. Oui c’est cela. l’iPad aurait dû être un Moleskine digital. Je ferme les yeux, et je l’imagine de nouveau: un iPad qui m’offrirait la possibilité de glisser mes idées, mes projets, mes bookmarks, mes croquis, mes citations, mes photos, mes aperçus de fichiers propriétaires tels que les fichiers Illustrator, ou Photoshop…que je pourrais ensuite réorganiser, chercher, agrandir, pivoter, glisser, envoyer par mail, annoter. Tout cela dans ce parfait concert de la convergence multimédia chère à Apple par le biais d’un MobileMe refondu pour l’occasion. Et bien non. Non, Apple n’a pas voulu proposer nativement ces fonctionnalités tant recherchées. Un développeur talentueux s’y intéressera très certainement (quoique sans le support du multitâches, le défi semble difficile). Contentons-nous pour le moment de la suite iWork remaniée.

En fait je ne veux l’avouer qu’à demi-mots, aarrgh ! Le projet Courier de Microsoft est plus séduisant. Attendons de voir. Bien que Microsoft soit à mon avis moins averti à ces concepts d’UI (User Interface), de synchronisation.

Sinon, Apple a tout de même toujours une longueur d’avance sur certains aspects, c’est indéniable:

  • La consultation des différents médias: internet, photos, vidéos, les livres (où en comparaison le Kindle d’Amazon semble être sorti d’un vieux film de science-fiction)
  • L’écran a l’air magnifique, sa taille, sa technologie
  • Le support de la 3G
  • La finition de l’iPad, comme d’habitude, Apple fidèle à elle-même. Cependant, je trouve le format étrange, et j’imagine déjà les moues dubitatives de votre famille en train de vous regarder agiter cet iPad (avec par exemple The Lapins Crétins La Grosse Application) pendant un repas dominical chez votre tante Jeannine.

Mais je ne pense pas que ces attributs puissent suffire à Apple à imposer ce produit comme pour l’iPod ou l’iPhone. Quoiqu’il en soit, ni l’iPad, ni le Courier de Microsoft ne sont disponibles pour le moment. Reste une solution pour les impatients frénétiques de la prise de notes: Livescribe. Vous connaissiez ?

Pas d


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yann Andre 208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte