Magazine Société

Union Européenne : le gouffre

Publié le 20 avril 2010 par Lecriducontribuable

Le Mouvement pour la France (MPF) évoque le « Livre noir de l’Europe » sur son site :

Le Cri du Contribuable vient de publier « Le Livre noir de l’Europe », très critique, hélas, sur les dépenses publiques de l’Union Européenne.

Le traité de Lisbonne, qui est en vigueur depuis le premier décembre 2009, attribue à la technocratie bruxelloise plus de 60 nouveaux domaines de compétence. Par-dessus tout, il soumet les lois nationales aux lois européennes, instaure un véritable ministère européen des Affaires étrangères en lieu et place des diplomaties nationales et auto-attribue à l’Union Européenne une personnalité juridique. En bref, le traité de Lisbonne crée de facto un super-Etat, au détriment des démocraties et des nations d’Europe.

Ce mastodonte technocratique d’un autre âge se nourrit des contributions des Etats membres. La France est particulièrement exposée puisqu’elle est ledeuxième pays contributeur de l’administration européenne, avec une contribution nette annuelle de plus de 8 milliards d’euros.

A cette contribution, il faudrait ajouter le coût de la mise en application des lois européennes et des services assumés par l’Etat pour le compte de l’Union Européenne. Le rapport du Cri du Contribuable évalue donc les dépenses directes de la France provoquées par l’UE à 60 milliards d’euros par an.

Le Mouvement Pour la France ne s’étonne pas d’une telle démesure face aux dérives technocratique et idéologique que prend l’Union Européenne depuis plus de 15 ans et qu’il a sans relâche dénoncées. Seule une Europe des libres coopérations, sans administration supra-nationale démesurée, éviterait aux contribuables français d’être les dindons de cette farce fiscale et financière.

Rappelons aussi que  la Cour des comptes européenne refuse de valider près de 80% des dépenses engagées par l’UE en raison de leur illégalité ou irrégularité ! Quelle entreprise pourrait avoir un tel comportement, en particulier dans une période de crise où les contribuables seront, in fine, les derniers payeurs des gabegies de dirigeant imprévoyants ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecriducontribuable 47178 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine