Magazine

une soudaine langueur A

Publié le 20 avril 2010 par Plouf
Une langueur forte, soudaine me prenait, Presque à m'en allonger sur toute surface plane ; J'eu connu pareil incident il y a deux ans peut-être, C'était très différent, car se passant la nuit, N'ayant que peu de prise, fus affalé au sol Hélas peu vêtu, j'en vois même qui rigolent ! Un endormissement si fort des muscles tout le corps, Pas un membre engourdi mais en pré- paralyse, La tête auréolée de si doux maux de tête, Les paupières tombaient mais la lutte était forte !  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte