Magazine Société

Un chercheur camerounais affirme pouvoir guérir le Sida

Publié le 20 avril 2010 par Elawords

Un chercheur camerounais affirme pouvoir guérir le Sida

Il s’appelle Semengue Si Rémy et est chercheur indépendant sur le virus du Sida.

Lors d’une interview consacrée au webzine Cameroon-info.net publiée le 5 avril dernier, ce dernier part du constat selon lequel les recherches actuellement menées sur le VIH sont un échec complet du fait du peu de distance prise par les chercheurs occidentaux sur la résistance et la complexité du virus.

« Malgré son aspect traditionnel et artisanal c’est le résultat qui compte (…) Car il se pourrait bien que la solution au sida ne vienne pas du côté où elle est attendue ».

Qui ne s’est en effet jamais interrogé sur la complexité de ce virus résistant à toute forme d’expérimentation? Face à ces désillusions, de nombreuses théories ont émergé, la plus courante étant celle selon laquelle la formule du vaccin aurait déjà été trouvée, donnant lieu pour les industries pharmaceutiques à des enchères de pure folie. D’où l’entrée en scène d’enjeux financiers au-delà de l’entendement, bien plus importants encore que les vies humaines.

Plus dubitative encore, si ce n’est farfelue, la théorie selon laquelle la maladie n’existerait pas, et serait une vaste machination créée de toutes pièces afin de déstabiliser les plus épicuriens ou, pire, un virus créé au sein des laboratoires américains dans le but d’exterminer les populations les plus faibles. Brrr…

Quoiqu’il en soit, selon M. Semengue Rémy, toutes les molécules anti-sida actuellement commercialisées ont pour but de limiter la prolifération du virus du Sida. Son remède miracle, le Viroxyn24, produit à partir de plantes, relève le défi de détruire totalement le virus dans un délai de 36 jours! Bon, évidemment, il faut bien nuancer les choses: le chercheur affirme que ce délai est variable en fonction des individus et du stade de la maladie. Seul Dieu pourrait garantir la guérison de tous les patients traités au Viroxyn24.

Ah…

En attendant, ce sont 40 millions de personnes qui vivent avec le virus du Sida dans le monde, dont un tiers en Afrique subsaharienne, les femmes étant les premières exposées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elawords 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine