Magazine Société

Morales a-t-il vraiment parlé d’homosexualité à Cochabamba

Publié le 22 avril 2010 par Ecosapiens

kojakDès que l’on reçoit des informations en provenance de l’Amérique latine, les choses se corsent. Les pro-Chavez, les anti-Chavez. Le régime castriste. Et Lula ?

Et maintenant Evo Morales que des medias commencent à dépeindre comme un futur Chavez en herbe.

A l’instant, je viens d’apprendre qu’au sommet de Cochabamba, ce sommet sur le climat qui n’a pas la faveur des medias car il est le sommet des « peuples»  et non des « grands» , qu’au sommet de Cochabamaba donc, le président bolivien Evo Morales aurait prononcé une phrase homophobe.

Transgénicos y hormonas causan calvicie y homosexualidad, según Evo Morales
Soit : Les OGM et les hormones sont responsables de la calvitie et de l’homosexualité.

Là où c’est complexe, c’est que des écologistes n’hésitent pas à crier au scandale, pour bien se démarquer de toute association entre écologie et homophobie.

En son temps, le penseur Jacques Ellul, critique de la technique, avait eu une phrase équivoque sur ce sujet (mais cela n’avait rien à voir avec l’écologie mais avec sa religion).

Peut-être que certains croient que l’écologiste est partisan de l’ordre « naturel»  des choses et que donc, l’homosexualité qui ne serait pas naturelle, doit être combattue par les écologistes.

Faut-il préciser que ce cliché à propos d’une écologie « naturelle»  est aussi inepte que l’homophobie !

Mais revenons à la petite phrase de Morales. Il se trouve… qu’il n’a pas dit cela. Et oui, l’histoire se répète ! On déforme et on mutile une phrase, hors de son contexte qui plus est, pour prêter à l’ennemi des propos qui le discréditeraient pour le reste de sa vie.

Alors Morales considère-t-il que l’homosexualité est une maladie comme la calvitie ? (D’ailleurs, la calvitie est-elle une maladie…?)

Fort heureusement, le journal El Païs propose l’extrait sonore pour mieux nous faire une idée. Pour les hispanophones, il est disponible ici.

« Le poulet que nous mangeons est plein d’hormones féminines. C’est pour cela que les jeunes, lorsqu’ils en mangent, ont des dysfonctionnements profonds (dans leur être-en su ser), en tant qu’homme» .

Faut-il surinterpréter « deviacones»  comme « déviance»  ou plutôt comme « perturbation» . On peut imaginer que si Morales avait voulu parler de l’homosexualité, il aurait employé le mot « homosexualité» …

Quant à la calvitie ? Ah bah c’est un autre extrait sonore ! Et du coup la manipulation médiatique est plus flagrante encore puisque non seulement Morales ne parle pas d’homosexualité, mais in ne l’associe pas avec la calvitie.

Par contre, on peut s’étonner de cette observation qu’il a faite sur l’Europe !

« En Europa casi todos son calvos y esto es por las cosas que comen» .

Eh oui, pauvre de nous ! Nous sommes tous chauves (et de plus en plus tôt).

Bon rien de trop grave !

Ah si… la désinformation médiatique est grave !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ecosapiens 23801 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine