Magazine Conso

Le Kindle, fuggly et houston

Par Hervé Bienvault
Beaucoup de commentaires s'accumulent depuis quelques jours sur le Kindle d'Amazon. On avait déjà fuggly, traduction : foutrement moche... Cela revient toujours beaucoup dans les commentaires. Si vous avez un peu de temps ce week-end, je vous dresse une petite synthèse. D'abord les deux gaulois sur place, vous aviez déjà eu l'avis de Francis Pisani (photo), c'est maintenant Jean-Michel Billaut qui trouve le Kindle "houston" ? (je le cite : "cela veut dire pour moi qu'il y a des machins (boutons, claviers, trucs ..) un peu partout sur le matos... ce qui me fait penserà la grande salle de commande à Houston trés encombrée par des écrans, trucs, etc.", on pourrait traduire Kourou!). J'ai lu souvent la remarque que l'on savait pas trop où mettre les mains sur le bidule sans changer malencontreusement de page ! Une série de témoignages intéressants sur Teleread qui tournent globalement autour des mêmes remarques: "Some pros: E ink, full text searches, easy controls, convenient shopping, newspapers delivered automatically via wireless. Some cons: Design flaws and inconsistent interface and sluggishness, insufficient screen contrast, and “nerve-wracking” terms of service."
Une série de vidéos très intéressantes d'un dénommé Gottabemobile, un peu long mais l'ensemble vaut le détour pour bien se rendre compte. Voilà, à vous de vous faire votre propre opinion ; allez, pour faire bonne mesure, je vous donne aussi l'avis de l'incontournable Walt Mossberg du Wall Street Journal (Est-ce que le Kindle va mettre le feu ?)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hervé Bienvault 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte