Magazine

La carte du déficit

Publié le 26 avril 2010 par Copeau @Contrepoints
La carte du déficit

Seuls l'Estonie, la Finlande, la Suède, le Danemark et le Luxembourg se maintiennent à l'intérieur des limites autorisés par l'Union européenne. Le reste des membres de l'Union ont sauté allègrement les barrières avec l'Espagne, la Grèce, le Royaume-Uni et l'Irlande, en zone rouge et des déficits publics supérieurs à 10%.

Suède – déficit public (2009) : 0,5%. La suède peut se vanter d'être le pays européen avec le plus faible déficit. La dette nationale du géant scandinave est de 1,3 milliard de couronnes suédoises, 42,3% de son PIB.

Luxembourg – déficit public (2009) : 0,7%. Les chiffres du Luxembourg font envie avec une dette qui n'atteint pas les 15% du PIB.

Estonie – déficit public (2009) : 1,7%. Les comptes publics de l'Estonie laissent rêveurs avec une dette de 7% du PIB.

Finlande – déficit public (2009) : 2,2%. La Finlande est le seul pays de la zone euro qui répond aux exigences de Maastricht. La dette représente 44% du PIB.

Danemark – déficit public (2009) : 2,7%. Le Danemark fait bien ses devoirs en contenant son déficit en-dessous des 3% et avec une dette de 41% du PIB.

Allemagne – déficit public (2009) : 3,3%. Le gouvernement Merkel dépasse seulement de trois petits dixièmes le déficit autorisé mais la dette explose : 73,2% du PIB.

Autriche – déficit public (2009) : 3,4%. Les Autrichiens imitent leurs cousins teutons, jusque dans les chiffres macroéconomiques. Le déficit est contenu, mais pas la dette qui atteint les 66,5% du PIB.

Malte – déficit public (2009) : 3,8%. La minuscule île contrôle plus ou moins son déficit, mais pas sa dette qui suppose un 70% du PIB.

Bulgarie – déficit public (2009) : 3,9%. Le gouvernement bulgare n'est pas excessivement dépensier et la dette ne représente que 14,8% du PIB.

Hongrie – déficit public (2009) : 4%. Les politiciens hongrois ne dépensent pas plus, mais cela n'a pas toujours été ainsi : la dette est de 78,3% du PIB.

Pays-Bas – déficit public (2009) : 5,3%. Les Néerlandais dépensent déjà deux points au-dessus de ses revenus et la dette est élevée, 60,9% du PIB.

Italie – déficit public (2009) : 5,3%. Les Transalpins n'ont pas un déficit excessif mais leur dette est une des plus élevées d'Europe, 115% du PIB.

Slovénie – déficit public (2009) : 5,5%. Aussi bien le déficit que la dette publique, 35,9% du PIB, restent acceptables.

République tchèque – déficit public (2009) : 5,9%. Le gouvernement tchèque est relativement discipliné. Dette de 35,4%.

Belgique – déficit public (2009) : 6%. Le pays hôte des institutions européennes double la limite fixée par Maastricht et sa dette est énorme, 96,7% du PIB.

Chypre – déficit public (2009) : 6,1%. La lointaine île d'Aphrodite reste bien loin également des scores des cousins grecs avec une dette de 56,2% du PIB.

Slovaquie – déficit public (2009) : 6,8%. La Slovaquie suit la tendance de ses voisins avec une balance déficit/dette relativement équilibrée. Dette de 35,7% du PIB.

Pologne – déficit public (2009) : 7,1%. Avec un déficit au-dessus de 7% et une dette de 51% du PIB, on peut craindre des difficultés futures pour la Pologne.

France – déficit public (2009) : 7,5%. Le gouvernement français mérite bien des reproches avec un déficit élevé et une dette qui l'est encore plus, 77,6% du PIB.

Roumanie – déficit public (2009) : 8,3%. Le gouvernement roumain a laissé filé le déficit, mais la dette reste encore réduite : 23,7% du PIB.

Lituanie – déficit public (2009) : 8,9%. Comme d'autres pays, la Lituanie a vu son déficit s'emballer, mais sa dette reste limitée à 29,3% du PIB.

Lettonie – déficit public (2009) : 9%. Le pays triple la limite autorisée et se rapproche de la zone dangereuse. La dette n'est pas excessivement haute à 36,1% du PIB.

Portugal – déficit public (2009) : 9,4%. Le Portugal conjugue deux malédictions avec un déficit déjà impressionnant et une dette qui totalise 76,8% du PIB.

Espagne – déficit public (2009) : 11,5%. Ça commence vraiment à chauffer. Et le déficit est de 53,2% du PIB.

Royaume-Uni – déficit public (2009) : 11,5%. Les Britanniques ont multiplié par quatre leur déficit en trois ans et leur dette leur a échappé des mains pour atteindre 68,1% du PIB. Dans la zone rouge comme l'Espagne.

Grèce – déficit public (2009) : 13,6%. Ce pays est un véritable cauchemar macroéconomique, avec un déficit plus de 10 points au-dessus de la limite autorisée et une dette atteignant les 115,1% du PIB. La banqueroute est proche.

Irlande – déficit public (2009) : 14,3%. L'Irlande enregistre donc le plus grand déficit de l'Union européenne. Heureusement, sa dette de 64% du PIB, même si elle est importante ne se compare pas à la grecque.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog