Magazine Humeur

L'absentéisme scolaire, parlons-en, mais absentéisme et la politique, est-ce compatible?

Publié le 26 avril 2010 par Lopirolon

Saint du jour : Sainte Alida

Contrepèteries : L’affreux Brutus est entré dans les annales.

Horace tâtait avec inquiétude le pouls de Sabine.

L’Eglise promeut le tau du Sauveur

Celle du curé est une charge véritable.

Dicton Français : Qui d’amour se prend, de rage se quitte.

Dicton Juif : On a toujours besoin de plus d’argent que l’on en gagne.

Dicton Africain : Le putois ne sent pas l’odeur de ses aisselles.

Dicton Occitan : S’espandis como una auca. Elle se dandine comme une oie.

Proverbe Chinois : La voie la plus large est celle qui mène au bonheur.

L’absentéisme scolaire oui, mais l’absentéisme et la politique, est-ce compatible ?

On voit encore apparaître un nouveau sujet de dispute politique avec l’idée de supprimer les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire. Est-ce encore un effet d’annonce d’un gouvernement aux abois ? Cela sera-t-il suivi d’effets ? Est-ce que ce sera efficace ? Affaire à suivre.

La question que je me pose, c’est : « Pourquoi les politiques veulent prendre des mesures financières pour supprimer l’absentéisme scolaire et qu’ils ne font rien pour s’auto-corriger dans l’absentéisme politique ? ».

Certes, il faut arriver à faire quelque chose contre l’absentéisme scolaire mais pourquoi toujours en revenir à des solutions financières contre une couche de population qui n’a déjà pas grand-chose. L’absence de ressources financières n’est-elle pas, d’ailleurs, une raison de l’absentéisme scolaire ?

Trouvez-vous normal qu’on supprime 123,92 euros d’allocations familiales à une mère de famille élevant seule ses deux enfants, comme je le lisais sur un journal, pendant que notre Ministre des Finances, Madame Lagarde se fait payer près de 100.000 euros en deux ans, comme conseillère municipale de Paris. Cent mille euros pour être venue une heure en deux ans. Cela ne s’appelle-t-il pas absentéisme lorsqu’on ne se présente pas à son poste en politique ?

Alors, Mesdames et Messieurs les politiques, avant de parler de supprimer des prestations à vos électeurs, si nous parlions de rémunérer les politiques, quels qu’ils soient, en fonction de leur présence ?

J’ai pris le cas de Madame Lagarde car il est suffisamment significatif et représentatif puisqu’il s’agit ni plus ni moins de la Ministre des Finances et qu’elle devrait prôner l’exemple en matière de finances et d’absentéisme. Mais combien d’élus sont dans ce cas ? Les hémicycles de l’Assemblée Nationale et du Sénat sont désespérément vides. Les Députés Européens Français sont parmi ceux qui ont le plus faible taux de présence. Les Conseils Généraux et Régionaux suivent les mêmes règles et j’ai entendu un Conseiller Général, dire un jour, « Oui mais j’ai mon travail et il faut que je m’en occupe ». Dans ce cas cher Monsieur, on ne se présente pas au poste de Conseiller. Pour ce qui est des Mairies et des Conseils Municipaux, je ne connais pas les us et coutumes, mais puisque madame Lagarde ne se présente jamais au Conseil Municipal de Paris, il n’y a pas de raisons que cet absentéisme ne soient pas généralisé dans toutes les communes de France.

Puisque vous voulez pénaliser les familles dont les enfants sont absents en cours, alors il faut payer les élus en fonction de leur présence. Cela mettrait peut-être enfin un frein aux cumuls de mandats et aux chaises vides des différentes Assemblées d’élus.

Et après cela vous voudrez qu’il y ait moins d’abstentions lors des élections ? Pas de discrimination, à élus absents égalent électeurs absents.

Lorsqu’on voit que :

- 577 députés se partagent chacun, 5261,01 euros nets de salaire, 5884,91 euros d’indemnités représentatives IRFM et 9093,00 euros de crédit collaborateurs, auxquels s’ajoute une réserve parlementaire annuelle redistribuée à chaque parlementaire.

- 343 sénateurs se partagent chacun 5378,88 euros net de salaire, 6100,00 euros d’IRFM (représentation) et un crédit pour leurs assistants, ainsi que la réserve parlementaire.

- Plusieurs milliers de Conseillers Régionaux dans 22 Régions sont payés, en fonction du nombre d’habitants de la Région, entre 1501,00 euros et 2626,00 euros et son Président est payé 5641,00 euros.

- Idem pour les milliers de Conseillers Généraux.

- Pour les municipalités, il serait trop long de porter ici, les chiffres mais ce sont encore des milliers d’élus qui sont payés encore à faire la chaise vide. Pour exemple les 4200,00 euros de la conseillère municipale Lagarde à Paris.

Pour information, les réserves complémentaires redistribuées l’an dernier à nos parlementaires, s’élevaient à 90 millions d’euros pour les Députés et 55 millions d’euros pour les Sénateurs.

J’aimerais qu’on m’explique ce qu’est une indemnité représentative pour frais de mandats pour des parlementaires qui ne se déplacent pas, qu’on ne voit pas dans leurs circonscriptions et qui cumulent ?

Il y a, à n’en pas douter d’énormes économies à faire en prenant des décisions contre l’absentéisme politique.

Il y a trop d’élus qui ne servent à rien. La preuve : Ils sont absents et la France continue à vivre. Ils sont vraiment payés à ne rien faire.

Je suis pour la suppression des indemnités aux élus qui font preuve d’absentéisme.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lopirolon 706 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines