Magazine Emarketing

Esterel Côte d’Azur choisit la plateforme BTC Manager pour sa gestion de QR Code

Publié le 26 avril 2010 par Christophe Perez
Esterel Côte d’Azur choisit la plateforme BTC Manager pour sa gestion  de QR CodeA la pointe du m-tourisme, Esterel Côte d’Azur privilégie la norme ouverte QR Code permettant d’informer facilement les touristes venus du monde entier via leur Mobile mais aussi les citoyens
Informations pratiques, patrimoine culturel, découvertes, parcours, sites touristiques, musées, gîtes, fêtes locales: le touriste peut désormais s'informer en un clic à partir de son téléphone portable. Très développé dans le Monde, le QR Code est une norme ouverte et Internationale. C’est le choix que fait Esterel Côte d’Azur pour toucher les touristes Français et étrangers habitués à utiliser l’application dédiée au QR Code.
La gestion des QR Codes se fait à partir de la Plateforme BTC Manager développée par BlueTouchCommunication. En moins de 2m minutes un nouveau QR Code peut être créé, modifié, archivé mais aussi informer sur les statistiques en temps réel. La plateforme permet également d’installer des modules WebToMobile sur les sites Web permettant à l’internaute de recevoir par SMS le lien vers le site Mobile et à Esterel Côte d’Azur se constituer une base de données qualifiée permettant de générer des campagnes ou alertes SMS dans plus de 200 pays et 600 opérateurs.
Son utilisation est simple et efficace indique Régis Courvoisier, directeur de Esterel Cote d’azur , et de préciser que pour faciliter l’accès au site mobile [ ecazur.mobi ] les QR Codes sont dans un premier temps utilisés sur tous les supports de communication Estérel – Côte d’Azur : guide hébergements, guide loisirs, flyers, affiches … dans les Offices de Tourisme du territoire et les écrans de la Ville de Saint-Raphaël

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophe Perez 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines