Magazine Info Locale

Oui, vraiment, on ne nous dit pas tout …

Publié le 26 avril 2010 par Armand

Reprenant le titre du dernier bulletin de désinformation publié par « Pont de l’Arche pour tous », il ne paraît pas inutile de rappeler ce que Dominique Jachimiak oublie de dire dans sa communication aux Archépontains …

On nous parle d’une opposition maltraitée et qui n’est pas respecté.

Dès les premières semaines du mandat, le Maire a fait respecter les droits de l’opposition en attribuant aux membres de « Pont de l’Arche pour tous », les représentations qu’ils étaient en droit de réclamer dans les instances de concertation municipale et dans le magazine municipal.

Jusque là, rien de bien étonnant.

Le Maire a néanmoins était plus loin en attribuant un local permanent au groupe Pont de l’Arche pour tous alors que la loi lui imposait 4 heures par semaine.

Dans un esprit d’ouverture et de travail constructif, Richard Jacquet et les membres de la majorité municipale ont permis à tous les conseillers qui le souhaitaient de participer aux travaux des commissions de la CASE. Pont de l’Arche est ainsi la seule commune permettant cette représentation aux membres d’une opposition.

On nous dit que les élus ne travaillent pas et que les commissions ne se réunissent pas.

Il est intéressant d’observer la aussi le fonctionnement de communes voisines qui pour leur grande majorité, notamment pour les plus grandes ne possèdent pas de commissions et rendent alors difficile l’expression d’une opposition en dehors des conseils municipaux.

A Pont de l’Arche, c’est tout l’inverse, 11 commissions ont été créées. Parmi elles deux ne se réunissent pas : la commission solidarité et la commission du personnel puisque c’est respectivement le CCAS et le comité technique paritaire qui prennent le relais (des représentants de l’opposition font partie de ces deux instances).

Toutes ces instances se sont réunies plus de 70 fois depuis le début du mandat !

On se complaint sur la rétention d’information supposée et sur le caractère autoritaire du Maire

On oublie juste de dire que tous les élus qui souhaitent s’investir sur un dossier peuvent le faire et à ce titre peuvent participer aux groupes de travail. C’est le cas sur le salon de la céramique, sur le forum de l’emploi, sur le projet de village d’artisans, sur la restructuration du château du centre de loisirs, sur le bailliage …

L’information que regrette de ne pas avoir l’ancien Maire est peut être dans les instances auxquelles il ne souhaite pas apporter sa contribution « pour ne pas faire le boulot à la place des élus de la majorité ».

Quelques exemples qui nous font penser que oui, vraiment, on ne nous dit pas tout.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Armand 1322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine