Magazine Asie

Ciné-club : Les Grands Moghols

Publié le 26 avril 2010 par Safran
Les films indiens racontant des épopées historiques se sont souvent focalisés sur la période glorieuse des Grands Moghols. Ces films souvent prétexte à montrer des reconstitutions riches en costumes et en décors ; la vérité historique, si tant est qu'on la connaisse, laisse la place aux histoires d'amour ou aux combats grandioses. Les films que je vous présente tournent principalement autour de deux empereurs, Akbar le Grand et Shah Jahan.
Anarkali (Bourgeon de grenade, nb, 1953)
Ciné-club : Les Grands MogholsAncêtre de Mughal-e-Azam, Anarkali présente d'une autre manière le sort de la célèbre courtisane dont le prince Salim était tombé amoureux. En effet, dans cette version, l'empereur Akbar est aussi amoureux d'elle...
Réalisateur : Nandlal Jaswantlal
Héroïne : Binai Rai
Héros : Pradeep Kumar
Compositeur : C. Ramchandra
Chanteurs : Lata, Hemant Kumar
Nous n'avons pas vu ce film
Une chanson de ce film est programmée le 1er mai.
Mughal-e-Azam (1960)Ciné-club : Les Grands MogholsA la cour de l'empereur Akbar, son fils, Salim (qui lui succédera sous le nom de Jahangir) tombe amoureux d'une courtisane du palais, Anarkali, au grand dam de son père. L'antagonisme entre le père et le fils ira jusqu'à une bataille entre eux et entraînera la condamnation à mort d'Anarkali. Snif !
Film au budget énorme pour l'époque, Mughal-e-Azam est un classique du cinéma historique indien. Servi par des acteurs au statut d'icônes et par la musique classique de Naushad, il fut un immense succès au box-office à sa sortie. La version colorisée de 2004 fut moins appréciée.
Réalisateur : K. Asif
Héroïne : Madhubala
Héros : Prithviraj Kapoor, Dilip Kumar
Compositeur : Naushad
Chanteurs : Lata, Shamshad Begum, Bare Ghulam Ali Khan, Mohd. Rafi (voir une chanson)
Notre avis : 3/5
Taj Mahal (1963)
Ciné-club : Les Grands MogholsUne histoire d'amour sur fond de complots intra-familiaux pour s'approprier le trône du vaste empire moghol ; le futur empereur Shah Jahan tombe amoureux de Mumtaz, alors que la 20e épouse de son père (Jahangir) voudrait le marier à sa fille.
Malgré toutes ses tractations de sa belle-belle, Shah Jahan n'a d'yeux que pour Mumtaz, dont le te tombeau sera le fameux Taj Mahal (ne croyez pas cette légende, le Taj Mahal était plutôt au départ un tombeau prévu par Shah Jahan pour lui-même...
Réalisateur : M. Sadiq
Héroïne : Bina Rai
Héros : Pradeep Kumar
Compositeur : Roshan
Chanteurs : Asha, Manna
Notre avis : 2,5/5
 Jodhaa Akbar (2008)Ciné-club : Les Grands Moghols Afin de consolider son empire avec le Rajasthan, Akbar épouse une princesse rajpoute récalcitrante.
La religion les sépare, mais la tolérance d'Akbar, qui est musulman, séduit sa jeune épouse hindoue, qui n'a plus l'impression d'être un pion sur l'échiquier politique.
Ce film, critiqué par les historiens indiens, est une magnifique fresque faite pour éblouir les spectateurs : le choix des acteurs, les costumes, la musique et les décors en font un grand spectacle et un plaisir pour l'œil. Il compte de nombreuses récompenses à son actif.
Réalisateur : Ashutosh Gowariker
Héroïne : Aishwarya Rai
Héros : Hrithik Roshan
Compositeur : A.R. Rahman
Chanteurs : Madhushree, Javed Ali, Mohd. Aslam, Sonu Nigam
Notre avis : 3,5/5
Et aussi : Humayun (Mehboob Khan, 1945)
P.S. Voici la dynastie des Grands Moghols : Babur (1526-1530), Humayun (1530-1539), Akbar (1556-1605), Jahangir (1605-1627), Shah Jahan (1628-1658), Aurangzeb (1658-1707).D'autes souverains moghols, moins importants, régnèrent ensuite jusqu'en 1858.
Je vous prépare des billets sur les Grands Moghols. Patience !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte