Magazine

Miss 400 répond à l’ITW parfumée

Publié le 27 avril 2010 par Angelita

Ce n’est pas que je sois une méchante fille, loin de là. Serait-ce de la timidité pour ne pas faire le premier pas ? Peut-être à moins que ce soit une grosse flemme pour découvrir de nouveaux blogs. Il faut dire que vous êtes de plus en plus nombreux et mon temps est compté pour pouvoir lire tout le monde chaque jour. Une « sélection»  s’impose donc par le titre ou le début de la note. Mais je ne suis pas pardonnable. Cela fait plus qu’un long moment que je vois Miss 400 commenter chez vous et vous, répondre à ces concours. Je remercie donc Miss 400 d’avoir fait le premier pas chez moi pour le défi du printemps. De plus, elle a bien voulu répondre à l’ITW parfumée. Donc, maintenant cela me fait un nouveau blog à lire et surtout à découvrir. Et j’aime ça. Alors partons ensemble dans l’univers parfumé de Miss 400.


Quel est ton premier souvenir olfactif  ?

Ce devrait être une odeur de cuisine car on cuisinait beaucoup chez moi quand j’étais petite, mais non. Je dirais que c’est l’odeur du Mustela avec lequel je faisais, ou plutôt on me faisait au moins dans mes premières années, ma toilette. On dit que la mémoire ne peut restituer les odeurs mais permet simplement de les reconnaître. Pourtant en me concentrant je peux vraiment reconstituer toutes les tonalités olfactives de ce produit. C’est vraiment ma madeleine. J’aurais bien aimé faire du transgénérationnel avec MissCaca mais le Mustela pour moi c’est une usine chimique. Je nettoie le popotin de MissCaca au liniment.

produits-mustela

C’est vrai que ce produit a été utilisé énormément et il continue à l’être il me semble par de nombreuses mamans. Une odeur d’enfance, de lait, de bébé… je pense qu’il ne doit pas être bon pour toutes les peaux car je ne me rappelle pas l’avoir utilisé pour ma fille.

Quel est ton premier parfum et quelle histoire raconte-t-il à tes yeux ?

Mon premier parfum c’est Anaïs Anaïs, de Cacharel. Il raconte l’histoire d’une préadolescence encore très conformiste, tout au moins sur ce point, car c’était le parfum de la moitié des filles de ma classe. On ne pouvait pas y échapper. Il y avait une campagne de pub très présente, avec ces femmes enfants à la peau diaphane, évaporées, à moitié Proustiennes et à moitié David Hamiltonniennes…Je me souviens aussi très bien de cette odeur, que je n’ai pas recroisée depuis 20 ans.

FX416842

C’est vrai que nous avons rencontré Anaïs Anaïs tout le long de ces interviews parfumées avec Eau Jeune. Je ne l’ai jamais porté. Pourtant les publicités étaient magnifiques.

Es-tu fidèle à un type de parfum ?

Pas vraiment. J’ai conservé le même parfum pendant plus de 15 ans et puis du jour au lendemain, je ne pouvais plus le sentir, dans tous les sens du terme. Déjà avec les années je le sentais de moins en moins parce que je me suis habituée à la fragrance. J’en mettais de plus en plus, et puis je suis passée de l’eau de toilette à l’eau de parfum…Et puis un jour j’en ai eu vraiment assez, je n’ai même pas terminé le flacon. Ma plus longue histoire d’amour à ce jour ;-) Depuis je suis extrêmement infidèle, et puis même aujourd’hui je pratique plutôt l’abstinence. Je n’ai jamais retrouvé un parfum qui me plaise vraiment. Et je ne veux plus me mettre de trucs chimiques sur la peau comme avant.

L’habitude peut être néfaste pour certaines personnes. Peut-être n’as-tu pas trouvé celui qui te convenait maintenant ou aussi il te faudrait quelque chose de vraiment naturel. A voir, à sentir si tu en as vraiment envie, ce qui n’est peut-être pas le cas.

As-tu dû changer de parfum parce que tu ne supportais plus l’odeur parce qu’il ne convenait plus à ta peau

Juste après Anaïs Anaïs, j’ai essayé Loulou (conformisme, toujours). Ma peau s’est couverte de plaques rouges, lui et moi on en est donc resté là. D’ailleurs, Loulou était quand même un parfum hyper capiteux dans mon souvenir, donc à mon avis pas du tout adapté aux petites minettes que nous étions!

Cacharel-LouLou

A coup sûr, il ne te convenait pas si tu as fait cette réaction. Tu dois tout de même avoir une peau hyper sensible.


Quel est ton parfum préféré ? qu’évoque-t-il pour toi ?

Je n’en ai pas. Plus, donc. Il m’arrive de croiser des sillages de parfum dans la rue qui me rappelle quelqu’un ou un épisode de ma vie, ils sont agréables dans une considération purement affective et nostalgique. Je pense à Habit Rouge, ou Farhrenheit (porté par un mec sur deux dans mon adolescence), qui sont tellement 80’s que c’en est un bonheur. Ce peut être aussi des parfums de femme, comme l’Heure Bleue ou N°5, pas du tout ma tasse de thé pourtant, niveau notes.

g1udg2an

Tu es donc sensible aux odeurs qui te rappellent des moments forts d’autant plus que tu ne te parfumes plus. Tu arrives à y retrouver peut-être ton passé. Je trouve même que Farenheit convient bien aux femmes. Je l’ai d’ailleurs porté à une certaine époque quand j’étais beaucoup plus jeune.

Parlons flacon. Quel est ton flacon préféré, qu’évoque-t-il pour toi ?

Pas davantage. Disons que pour sa sobriété et son élégance, aussi bien dans les lignes que dans la couleur, j’aime celui de l’Eau d’Orange Verte de chez Hermès.

voleuse-hermesok-191931_L

C’est aussi une très bonne réponse. Je pense que la sobriété et l’élégance font partie de ta personnalité. Je me trompe peut-être vu que je te « connais»  très peu mais c’est ce que je ressens dans tes réponses.

Si tu devais me citer une fleur qui évoque le parfum, laquelle citerais-tu ?

La fleur d’Ylang-Ylang, ou de Tiaré, hyper odorantes.

ylang YLANG

Ce n’est pas parce que tu ne te parfumes pas que tu n’es pas sensible aux odeurs, surtout aux odeurs de fleurs entêtantes.

Quelle est la publicité de parfum qui te plait le plus ?

Le spot télé Farhrenheit. Je suis sensible aussi bien à l’ambiance visuelle que sonore, et même encore plus à la dimension sonore je dirais.

Je ne sais pas si c’est de la première pub dont tu parles. Il y en a eu tellement que l’on s’y perd un petit peu.

Voilà l’interview de Miss 400 se termine. Celles et ceux qui la connaissent déjà depuis longtemps vont-ils la découvrir un peu plus ? En tous les cas, moi oui. Cette interview et sa participation à mon défi mot m’ont donné envie de découvrir encore plus Miss 400. Je vais être une inconditionnelle de son blog. Pour la beauté de ses défis photos, je vais essayer d’y participer autant que possible mais pas que car de nombreuses autres choses comptent aussi.

Si vous aussi, vous êtes intéressé par cette interview, il vous suffit de m’envoyer un mail que vous trouvez dans la page Contact et le tour est joué.

é

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte