Magazine Sexo

Tout sur vos fantasmes ! (1)

Publié le 27 avril 2010 par Claramoi

Il vous suffit de fermer les yeux pour vous imaginer en train de faire l'amour avec une star ou avec votre voisin(e) de palier. Et alors ? Est-ce grave Docteur ? Faut-il parler de ses fantasmes à son partenaire ? Passer à l'acte ? Goldcondom Sextoys répond à toutes vos questions.
1 - Qu'est-ce qu'un fantasme érotique ?
C'est un produit de l'imagination dont l'évocation suscite une émotion sexuelle. On résume souvent le fantasme à des scènes érotiques vues ou imaginées que l'on se plait à se repasser sur son écran personnel. Mais le fantasme peut également être une idée, une impression, un sentiment. Les fantasmes ne sont pas que sexuels, ils peuvent exister dans tous les domaines qui éveillent les désirs et les plaisirs des hommes.
2 - D'où viennent les fantasmes ?
C'est bien parce qu'ils sont en prise directe avec notre psychisme que les fantasmes sexuels ont un tel pouvoir d'excitation. Ils figurent l'accomplissement de désirs inconscients plus ou moins déformés par des processus psychiques défensifs. Le désir inconscient qui s'exprime ainsi est le plus souvent méconnaissable. Pour comprendre la signification d'un fantasme un travail d'introspection psychanalytique est nécessaire.
Certaines personnes pensent que les fantasmes érotiques se créent à partir de scènes vues ou vécues à l'adolescence ou plus tard. C'est sans doute vrai en partie. En fait, si telle image ou telle expérience devient le contenu d'un fantasme pour une personne, c'est bien parce que cette représentation exprime de manière déformée mais malgré tout satisfaisante un de ses désirs inconscients.
3 - Tout le monde a-t-il des fantasmes érotiques ?
C'est un peu comme les rêves. Tout le monde rêve, mais les rêves ne se présentent pas toujours au réveil à la conscience du dormeur. L'imaginaire de tout un chacun fonctionne et donc, tout être humain à des fantasmes. Pour certains, les scènes imaginées n'ont pas de contenus mettant en scène la sexualité génitale humaine, ce qui les laisse penser qu'elles n'ont pas de fantasmes sexuels. Leur désir s'exprime à travers des scènes où les sentiments et les relations humaines sont prédominants.
4 - Faut-il raconter ses fantasmes à son partenaire ?
Poser la question indique déjà que cela ne va pas de soi… Avec son conjoint, il est évident de parler de son passé, de sa famille, mais de ces fantasmes… Là, c'est autre chose. Nos fantasmes émanent de parties intimes de notre être, les dévoiler c'est mettre à nu des représentations que nous ne comprenons pas toujours. Alors on peut vouloir en parler pour être plus proche de l'autre. Vouloir entendre son conjoint pour mieux le connaître. Mais comme la signification des fantasmes est difficilement accessible, incompréhension et gêne peuvent en résulter. Sauf peut être si vous partagez les mêmes fantasmes. Mais rien n'est moins sûr ! Dans ce domaine pas de réponse unique ; chacun sentira ses limites et celles de son partenaire.
5 - Faut-il réaliser ses fantasmes sexuels ? Là encore, il n'y a pas de réponse universelle. Chacun en fonction de sa problématique et de ce qu'il est, aura un rapport qui lui est propre avec cette partie de lui-même.
• Vous n'y avez jamais pensé et cela vous paraît irréalisable. Au regard de votre pudeur, de vos fantasmes eux-mêmes, vous n'en voyez pas l'intérêt. Votre sexualité vous satisfait et s'il y a des problèmes vous pensez que la solution est ailleurs. Vous avez raison. Pour vous les fantasmes ont leur place dans votre imaginaire uniquement, et il n'y a aucune raison de modifier cela ;
• Vous y avez pensé mais vous n'êtes pas sûr(e) du résultat. Est-ce que l'excitation sera présente ? Est-ce que cela amusera votre partenaire ? Vous hésitez ? Alors avant tout parlez en ensemble. Votre hésitation est sans doute due à des impressions que vous ressentez sans pouvoir les nommer. Faites confiance à votre intuition. On ne peut jouer avec ses fantasmes à la légère ;
• Vous l'avez déjà fait et vous en êtes très content(e). La question ne se pose donc plus pour vous. Mais si vous vous là posez toujours c'est que la réalisation de vos fantasmes n'a peut être pas apporté que du plaisir, mais un plaisir mélangé de malaise. Prenez le temps de vous y arrêter.
Lisez la suite la semaine prochaine !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claramoi 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines