Magazine Photos

COULEUR SAPHIR N° 133 le 5 Mai à Paris.

Par Ananda
L’ARCC présente :

Couleur Saphir N° 133
sur le thème :
« Le bateau négrophage ».

avec Teddy IAFARE-GANGAMA, artiste et auteur

Mercredi 5 Mai 2010 à 19h

ARCC 162 bis, rue Pelleport
75020 Paris
Métro Télégraphe
Entrée libre
Tél : 06 16 34 31 65


La rencontre sera suivie d’un cocktail
La redondance de quelques thèmes dans certains maloyas accentue la quête
d’une connivence et d’un sentiment de partage de l’histoire, fréquente au
sein d’une partie de la population réunionnaise. C’est lorsqu’il parle
des origines que le maloya emporte l’adhésion du plus grand nombre car il
redonne alors la sensation d’une dignité et d’un passé retrouvés.
L’association d’espaces différents : espaces temporels et géographiques
situe le maloya à la rencontre d’un ici et de plusieurs ailleurs, de
plusieurs présents et de plusieurs passés, chacun de ses interprètes se
représentant sa propre image de son identité réunionnaise, de ses
pratiques cultuelles, de ses rattachements historiques, etc. Parmi les
nombreux exemples qui nous permettent de comprendre comment se produisent
cette remémoration et ce partage d’une histoire commune, le bateau
apparaît comme le lieu inaugural dans de nombreux textes, celui qui est
marqué de toute la noirceur de l’histoire, mais aussi, celui qui va
permettre d’unifier dans la souffrance la population réunionnaise.
C’est alors qu’à la lecture de certains textes, nous ne sommes plus
simplement dans une répétition de lexèmes, mais dans la construction d’un
récit de l’histoire à partir d’un ensemble de réseaux lexicaux entrelacés.
L’auteur

Teddy IAFARE-GANGAMA est un artiste réunionnais, poète, auteur de contes
et de pièce de théâtre. C’est sous la direction du professeur d’université
Carpanin Marimoutou qu’il effectue en 2007 un mémoire de littérature
intitulé Maloya la pa nou la fé, d’une créolisation à la réinvention des
traditions réunionnaises. A partir d’une approche littéraire des textes de
maloya, il propose un échange autour du « bateau négrophage » qui
participe selon lui d’un des quelques mythes de fondation propres à une
partie de la population réunionnaise.
En compagnie de Florence Boyer, chorégraphe réunionnaise vivant à Paris,
une performance poétique viendra agrémenter la deuxième partie de cette
soirée avant la séance de dédicaces des ouvrages de l’auteur :
Dékolonant pa nou, poésie (2006)
Si ou té in frui, poésie (2009)
Zamal Game, pièce de théâtre (2009)
Lucky Luke, la vil Dalton, traduction, (2009)
Pti Spirou, Bin koué ou la pou fé ? traduction (2009)
Source :ARCC (Association Réunionnaise Communication Culture)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines