Magazine Autres sports

CFL Mock Draft 2010

Publié le 27 avril 2010 par Allezlesbleus
CFL Mock Draft  2010Nous avons demandé à un de nos plus fervent et pertinent commentateur (et amateur des Carabins) Als4ever de tenter d'établir un mock draft en prévision du repêchage des non-imports de la ligue Canadienne de Football qui se tiendra dimanche prochain, le 2 mai 2010.


Notons que cette année le repêchage prends plus d'importance auprès des équipes de la CFL principalement pour deux raisons:
  • Les deux équipes finalistes à la Coupe Grey étaient incontestablement celles qui avaient les meilleurs non-import dans leur alignement, et en nombre supérieur aux minimaux imposés par la ligue.
  • De l'avis de tous les exégètes de la CFL, c'est un repêchage de très grande qualité avec beaucoup de profondeur .
 Merci à Deux Fans de m’avoir permis de faire ce billet sur le repêchage de la LCF. Ça représente mes impressions, mais je ne m’attends pas à un gros taux de succès, car ce repêchage doit être le plus difficile à prédire à cause de nombreux impondérables :
-La majorité des joueurs provenant de la NCAA n’ont pas pu être approché par les dépisteurs de la LCF car ils retournent à l’université en septembre pour disputer leur cinquième et dernière saison. Comme le joueur ne sera pas disponible immédiatement, il peut glisser de quelques rangs, surtout ceux qui ont des chances d’avoir un séjour dans la NFL. Les DG qui sont sur la corde raide ont aussi tendance à préférer de l’aide immédiate. (Josh Bourke, bloqueur étoile des Alouettes, a glissé en troisième ronde à cause de ça. Les Alouettes ont du attendre 3 ans avant qu’il ne se pointe à Montréal, suite à un séjour dans la NFL et une 5e saison NCAA. Hamilton attendent encore après Samuel Giguère…) 
-Être trop bon peut nuire au rang de sélection d’un joueur. Un joueur qui signe dans la NFL ou qui a des chances l’an prochain d’être repêché (pour les NCAA de 5e année) va voir sa valeur descendre de peur que le joueur ne jouera jamais au Canada. (O.J. Atogwe a été un choix perdu pour les Lions en 2004 car il est devenu un Pro-Bowler dans la NFL!)
-Pas toujours évident de comparer CIS vs NCAA, surtout pour les prospects qui n’ont pas beaucoup joué au sud de la frontière.  (On retrouve à l’occasion des choix de première ronde qui n’ont débuté que quelques parties, par exemple l’ancien du Vieux-Montréal Alain Kashama, qui fut le premier choix des Alouettes en 2004 malgré seulement 6 départs au Michigan)
-Sans entrer dans les détails, une équipe de la LCF se doit d’avoir 7 partants Canadiens. Les botteurs et les retourneurs de bottés ne comptent pas comme partant.
-Les positions « typiques » pour les Canadiens : centre-arrière, receveur du côté large, centre de la ligne offensive. Mais ont voit de plus en plus de talent à d’autres positions.
-Au cours du repêchage, on peut grossièrement classer les joueurs en 3 catégories :
1) Joueurs ayant le potentiel d’être partant.
2) Joueurs ayant le potentiel d’être partant mais qui sont un risque en raison de blessures ou d’une possibilité de carrière dans la NFL.
3) Joueurs qui n’ont pas le talent pour être partant mais qui pourraient être fort utiles sur les unités spéciales.
Généralement, la catégorie 1 passe avant la deux qui passe avant la 3, mais il y a souvent des exceptions.
-Sur les unités spéciales, les équipes de la LCF essaient toujours de faire jouer le plus de réservistes possibles pour ne pas trop hypothéquer les joueurs partants. Comme les réservistes sont à 95% des joueurs Canadiens, ça donne comme résultat que la performance sur les unités spéciales est très importante et peut même faire la différence entre être repêché ou non. (On s’entend que si Guillaume Allard-Caméus a été repêché l’an dernier, ce n’est pas pour ses talents de porteur de ballon)
-Le facteur local est très important. Pour le marketing (surtout à Montréal pour les joueurs francophones), mais également quand vient le temps de resigner les joueurs, car plusieurs ont deux carrières. Jim Popp était en amour avec Adriano Belli, mais les Alouettes ont perdu ses services DEUX fois quand il a signé avec Hamilton et Toronto, tout simplement parce qu’il travaillait pour l’entreprise familiale dans ce coin là. Même chose pour Mathieu Proulx et Eric Lapointe qui ont déclaré qu’ils ne joueraient au foot qu’à Montréal, à cause de leur deuxième carrière.
Dernier point : il y a vraiment du talent de disponible cette année! Voici donc mon  Mock Draft pour 2010 :
Première ronde
1) Toronto : Shomari Williams (LB – Queen’s)
Un nom que les fans des bicolores dorés connaissent bien… Les besoins des Argos sont les suivants: joueurs de football. Alors, aussi bien prendre le meilleur athlète disponible…
2) Saskatchewan: Cory Greenwood (LB – Concordia)
A eu récemment des pourparlers avec les Chiefs de Kansas City. Mais les Riders peuvent être patients avec Greenwood qui a tout pour devenir un excellent secondeur au niveau professionnel d’ici 2-3 ans et une bombe sur les unités spéciales d’ici là.
3) Colombie-Britannique : Danny Watkins (OL – Baylor)
Un joueur au parcours pas mal spécial : en 2007, il était pompier volontaire à Kelowna, BC, et n’avait jamais joué au football de sa vie. Il décida d’aller étudier à Butte College (Californie) pour le programme de pompier. À cause de sa grosseur, on lui proposa d’essayer le football. Résultat : il obtient le rôle de partant dès son premier match et transfère à Baylor en 2009 où il est encore partant.  Wally Buono aime bien le talent local et est prêt à prendre du temps pour polir un diamant brut comme Watkins, surtout qu’il a besoin de joueurs de ligne offensive à moyen terme.
4) Saskatchewan : John Bender (OL - Nevada)
Probablement le meilleur joueur de ligne offensive de disponible, mais retourne à l’université en septembre et pourrait avoir une chance dans la NFL.  Saskatchewan est prêt à prendre ce risque pour obtenir le meilleur prospect.
5) Forfait (Hamilton)
Je vais avoir au moins un choix de bon…
6) Calgary: Joe Eppele (OL – Washington State)
Parmi les meilleurs prospects provenant de la NCAA sur la ligne offensive, il est le seul à être disponible dès cette saison pour la LCF. Il fait 6-8 et 310 livres, assez athlétique pour jouer bloqueur et  très intelligent.  Cependant, il reste un projet, car il n’a débuté que 5 rencontres durant son séjour à Washington State.  Au E-camp, il a justement impressionné par son physique, mais a connu des hauts et des bas lors de confrontations un contre un face aux joueurs de ligne défensive. Calgary vient de perdre deux joueurs de lignes offensives Canadiens.
7) Winnipeg: Eddie Steele (DT - Manitoba)
Les Bombers ont besoin d’aide immédiate, alors pourquoi pas se tourner vers du talent local.
8) Montréal : Brian Bulcke (DT - Stanford)
N’a pas joué l’an passé à cause de blessures et retourne à l’université en septembre. Mais à 6-4 280, il est le plaqueur défensif avec le plus de potentiel. A joué comme « true freshman » en 2006 et a obtenu 9 départs en 3 ans avant qu’une blessure au poignet ruine sa saison 2009. Ça fait longtemps que les Alouettes veulent un DT Canadien dans la lignée des Ed Philion & Adrianno Belli
Deuxième ronde
1) Toronto: Taurean Allen (DB – Laurier)
A connu un excellent E-Camp, réussissant entre autres le deuxième meilleur temps aux 40 verges après Steven Turner. Sa principale faiblesse : il n’est pas un très bon plaqueur.
2) Edmonton: Shawn Gore (WR – Bishop’s)
Les Packers de Green Bay ont démontré de l’intérêt pour lui, mais il n’a pas encore signé de contrat. Il va participer à leur mini-camp. Je crois que Gore a démontré au E-Camp qu’il était le meilleur receveur disponible. Les Eskimos ont besoin de receveurs Canadiens comme profondeur et pour développer pour le futur.
3) Colombie-Britannique : Chima Ihekwoaba (DE – Laurier)
Le joueur de ligne le plus athlétique du repêchage. Malheureusement, il était blessé lors du défi Est-ouest de l’an passé et au E-Camp cette année. Les blessures représentent un risque réel dans son cas, surtout avec un calendrier de 18 rencontres au lieu de 8! A reçu une invitation pour le mini-camp des Lions de Détroit. Il ressemble à Cameron Wake, l’ancienne vedette des Lions maintenant dans la NFL.  Wally aimerait bien avoir sa version Canadienne…
4) Toronto: Rob Maver (K - Guelph)
Un des meilleurs botteurs depuis longtemps qui peut tout faire : placements, dégagements et bottés d’envois. Ça devrait se jouer entre Toronto, Calgary et Hamilton. Pour l’instant, Toronto sont les mieux placés en deuxième ronde. De plus, ils peuvent se permettre de subir les hauts et les bas d’un botteur recrue, car ils ne feront pas les séries cette année.
5) Hamilton: Joel Reinders (OL – Waterloo)
Le gros bonhomme de 6-8 320 qui avait impressionné au E-Camp vient de signer un contrat avec les Browns de Cleveland. C’est surprenant de le voir aux États-Unis car il ne joue au football que depuis 2 ans!
6) Calgary :  J'Michael Deane (OL - Michigan State)
Talentueux joueur de ligne de 6-5 310, mais a plusieurs négatifs : retourne à l’université en septembre, n’a joué que 3 parties l’an passé avec un seul départ et a été suspendu pour des problèmes hors terrain.
7) Montréal : Joash Gesse (LB - Montréal)
Trois choses que j’ai remarquées de Jim Popp au cours des années :
-Il aime bien prendre des chances
-À talent comparable, il aime bien prendre des joueurs locaux. 
-En défensive, il préfère la vitesse à la grosseur.
Joash remplit toutes ses conditions.  Avant sa blessure, Il était plus rapide, plus athlétique et plus fort que Cory Greenwood. Si son genou guérit bien, il a tout pour remplacer Diamond Ferri comme secondeur extérieur d’ici 2-3 ans, le temps de devenir meilleur en couverture de passe et d’apprendre les bases de la LCF. Et d’ici là, il va être un atout sur les unités spéciales.
8) Montréal : Corey Watson (WR – Concordia)
Malheureusement, Ben Cahoon n’est pas éternel… Et à part Danny Desriveaux, il n’y a pas de bons talents Canadiens chez les receveurs des moineaux.
Troisième ronde
1) Colombie-Britannique : Curtis Dublanko (LB - North Dakota)
Il va disputer une dernière saison dans la NCAA en 2010. Il a très bien fait l’an passé à sa première saison comme partant.
2) Calgary: Jordan Sisco (WR – Regina)
Va participer au mini-camp des Colts. Un receveur assez trapu (5-11 210) mais rapide (4.50).  (On annonce partout 6-1 dans son cas, mais c’est de la frime…). Il possède de bonnes mains et est un travailleur intense. Saskatchewan aiment les receveurs Canadiens et le talent local, ils pourraient faire effectuer une transaction pour le prendre en 2e ou 3e ronde, eux qui ne possèdent pas de choix dans ces rondes.
3) Colombie-Britannique : Steven Turner (KR & WR – Bishop’s)
Le joueur qui représente le plus grand mystère pour moi. D’un côté, il est très athlétique (J’ai même vu des comparaisons avec le légendaire Mike « Pinball » Clemens!) et ultrarapide.  D’un autre côté, il n’a pas été si dominant que ça au niveau universitaire et il a beaucoup à apprendre pour devenir receveur dans la LCF. Du côté des retours de bottés, l’adaptation est souvent difficile au niveau professionnel, même pour des joueurs de la NCAA, car les unités de couvertures sont beaucoup mieux structurées et sont composées de meilleurs athlètes. Aussi, avoir un retourneur Canadien ne donne pas un si grand avantage que ça avec le ratio.  
4) Edmonton: Nasser Jamal (OL - Louisiana-Lafayette)
Retourne à l’université en septembre. N’a pas connu une grosse carrière à date dans la NCAA, mais a le physique de l’emploi.
5) Toronto:  Akeem Foster (WR – St-FX)
Un grand receveur avec une vitesse intéressante. Un peu plus vert que les receveurs précédents, mais a un bon potentiel.
6) Calgary: Chris Rwabukamba (DB – Duke)
Un bon athlète un peu petit (5-10 175), il lui reste une saison dans la NCAA. A obtenu 3 départs en 3 ans.
7) Edmonton : Bruno Lapointe (DE – Buffalo)
Il a décidé de ne pas disputer sa dernière saison dans la NCAA.
8) Montréal : Kristian Matte (OL - Concordia)
Il vient de signer avec les Texans de Houston de la NFL.  Combiné au fait que le repêchage est riche en joueurs de lignes offensives, ça va le faire chuter de quelques rondes.  C’est exactement le genre de pari que Jim Popp aime prendre. De toute façon, il y a un surplus de gros bonhommes à Montréal, alors aussi bien qu’il aille s’entrainer au sud de la frontière…  Il est à noter que beaucoup de gens dans la LCF ont été frustrés du fait qui a refusé de participer aux entrainements un contre un lors du E-Camp. Je peux vous assurer que les Alouettes se foutent complètement de ça… 
Quatrième ronde
8) Montréal : Christian Houle (LB - Montréal)
Il a tout pour devenir partant dans la LCF sauf une chose : la vitesse.  Il a beau être intelligent, agile, instinctif, il va toujours avoir de la misère à rattraper un Henry Burris ou à couvrir un Martell Mallett qui sort du champ arrière. Cependant, il pourrait contribuer pendant plusieurs années sur les unités spéciales et être un réserviste de qualité comme secondeur intérieur.  Je le compare un  peu à Pierre-Luc Labbé, l’ancien du Vert & Or.
Voilà… En terminant, j’ai eu beaucoup de fun à écrire ça, mais je me suis aussi rendu compte de tout le travail accompli par Deuxfans qui écrit 2-3 billets par semaine…
On en profite pour remercier Als4ever pour son excellente, originale et volumineuse analyse et nous vous invitons à écrire vos commentaires (even in English), comme à l'habitude au bas.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines