Magazine Médias

Doctor Who – Episode 5.04

Publié le 27 avril 2010 par Speedu
. / The time of angels
Saison 5, Episode 4 sur 13
Diffusion vo : BBC – 24 avril 2010
Doctor Who – Episode 5.04 Doctor Who – Episode 5.04 Doctor Who – Episode 5.04

River Song contacte le docteur pour affronter un nouvel vieil ennemi du seigneur du temps : les anges pleureurs.
Je dois dire du bien du docteur. On m’épie, on me traque, on me commente. Oui mais bon, comment faire ? Je n’aime pas River Song, celle qui veut se prendre pour Jack Harkness mais qui ne lui arrive pas à la cheville. Et manque de bol, la voilà au centre d’un épisode. Et d’un double. Saloperie de voyage dans le temps ! Elle était morte normalement. Zombie River ? Attention, c’est bien le personnage que je n’aime pas. Son actrice aussi mais là, c’est juste que je ne sais pas pourquoi parce qu’elle joue plutôt bien (que ça soit dans Who ou dans Urgences ou toute autre production où elle apparait).
Donc revoilà River de la bibliothèque des ombres. La mystérieuse River. C’est peut-être ça qui m’énerve. Elle est trop mystérieuse. A part qu’elle connait le docteur et qu’elle sort de prison … Et qu’elle est ridicule dans une scène « agent très spécial ». Le gros plan avec les lunettes et l’arme ou encore une fois l’incapacité de la production à rendre crédible le flottement dans l’espace ne m’ont pas aidé à apprécier cette entrée en matière d’épisode alors que ça bougeait bien et que c’était prometteur.
Bon, sinon, à part ça, c’est difficile de juger l’histoire pour l’instant. Il faut voir la seconde partie. Mais l’épisode souffre tout de même de quelques défauts. Déjà, l’ambiance film d’horreur cheap. Une menace mystérieuse, un héros, une cruche, une mystérieuse et des militaires à dégommer. Comme dans n’importe quel zombie of the living dead monsters truc muche 22, produit avec 40 dollars pour le marché vidéo et Virgin 17. Oui, j’assume, c’est l’impression que j’ai eu durant un bon gros quart d’heure. Et ce n’est pas flatteur. J’ai beau aimé les bouses dans ce genre, ce n’est pas une raison pour mélanger ça avec doctor who.
Ensuite, je le craignais, c’est arrivé. Les anges pleureurs m’ont déçu. C’était vraiment le genre d’ennemis qui doivent être one shot pour qu’ils restent affreusement géniaux. Là, l’ensemble ne fait pas peur et même, j’ose le dire, est assez ridicule. Une seule scène est géniale et du niveau de Blink (leur premier épisode): Amy contre la vidéo. C’est purement prenant et tripant. Amy se montre pour une fois à la hauteur et son interprète Karen Gillan, n’en fait pas trop avec les grimaces. Et l’ange est vraiment flippant. D’ailleurs, j’en profite pour souligner la réalisation qui est très bonne dans cet épisode, notamment cette scène.
Amy me permet d’enchainer sur le problème suivant: elle-même. Qui n’a pas eu envie d’appeler Super Nanny jusqu’à la scène de l’ange en vidéo ? Manque de bol, l’émission a dû être annulé au 51eme siècle. Même après, c’est assez … déroutant. Elle ne sert à rien mais est jolie à regarder. En fait, le gros problème d’Amy est que plus les épisodes passent, moins jarrive à l’encadrer. Elle va finir en Martha à ce rythme, c’est à dire que je vais prier pour qu’elle meure. Ou pire, qu’elle soit embauchée à Unit. Mais bon, je vais encore lui laisser une chance ou deux puisque cet épisode fut tourné en premier. On va dire qu’elle n’avait pas encore le rôle en main. Au contraire de Matt Smith qui est aussi bon que dans les 4 premiers épisodes. Bon, il a toujours du Tennant à mon avis dans certaines scènes et certaines réactions mais je m’adapte, je commence à m’y faire. On va dire que c’est fait exprès.
Enfin, le dernier problème est … Et là, je vais me faire 12 millions d’ennemis minimum … Steven Moffat. Je ne sais pas où ça coince pour moi mais peut-être qu’être showrunner et scénariste, c’est trop pour lui. Il a écrit d’excellents épisodes sous l’ère RTD comme disent les initiés (Russell T Davies comme disent les autres) mais là, pour l’instant, il ne m’a pas convaincu. Je n’ai pas l’impression qu’il ait vraiment le temps d’approfondir et de peaufiner ses scripts. Et il n’a personne pour passer derrière lui et lui indiquer ce qui ne va pas. Résultat ici, les anges n’ont rien de terrifiants à l’exception d’une scène. L’équipage autour du docteur fait hyper cliché et pomper à mort son propre épisode de la saison passée (La bibliothèque des ombres) pour tout une scène et même tout un ressort de l’épisode (la possession de l’humain par les anges pour taper la disct), c’est du foutage de gueule de la part d’un scénariste qui peut en offrir tellement plus.
Attention, je mets l’accent sur le mauvais à mon avis de l’épisode mais tout n’est pas à jeter. Déjà, c’est le premier épisode de la saison où je n’ai pas eu tendance à décrocher au bout d’une demi heure (merci la réalisation et le montage). Ensuite, Matt Smith me plait de plus en plus même si il fait un peu trop de Tennant dans certaines scènes ou réactions. Amy est capable du meilleur (mais plus souvent du pire j’ai l’impression). La nouvelle personalité du docteur me plait assez bien et va dans l’évolution logique je dirais. Les décors étaient très beaux (normal, décors naturels). Et puis le cliffhanger est intelligent car il ne repose pas sur la question bidon « le docteur va t’il s’en sortir ? » mais « comment le docteur va s’en sortir ? ».
J’allais aussi oublier de souligner que les dialogues étaient très bons (« You soniced her ! »)
Bref,

Pas de note car il faut juger le tout, donc il faut voir la seconde partie. Mais cet épisode souffre tout de même du fait qu’il y a trop de choses. On ne peut pas se concentrer entièrement sur les anges pleureurs puisqu’il y a les mystères de River et de Amy qui planent autour. On passe un peu le temps sur les anges à se demander pourquoi River ne réagit pas avec Amy comme avec Donna, qu’est ce qu’elle a fait au juste, … et quand est ce que Amy va avoir un pull à sa taille (ou plutot bien moulant)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog