Magazine France

Baisse de la TVA dans la restauration : bilan mitigé

Publié le 29 avril 2010 par Jeunegarde

baisse_de_tva_restauration Un an après la signature du « contrat d’avenir » engageant les restaurateurs à faire des efforts en matière de prix, d’emploi et d’investissement, en échange du passage de la TVA dans le secteur de 19,6% à 5,5% le bilan est décevant. Côté prix, la baisse devait atteindre les 3 %, or elle n’est que de 1,17 % selon l’Insee. Moins d’un restaurateur sur deux a joué le jeu reconnaît le secrétaire d’Etat au commerce, Hervé Novelli. Côté emploi, sur les 20 000 créations prévues, seules 5 300 ont vu le jour mais l’optimisme règne. Les salariés du secteur y trouvent leur compte avec une réévaluation de 5 % de la grille salariale, l’instauration d’une prime annuelle de 2 % ou la création d’une mutuelle santé. Le chiffre d’affaires des restaurants est également à la hausse selon le cabinet Gira Conseil, + 2,2 % sur l’ensemble des 185 000 restaurants de France, malgré une contraction inédite de la dépense moyenne (- 2,2%). Le nombre d’établissements a augmenté (+ 7,7%), le nombre de repas consommés hors domicile aussi (+ 4,49%).

C’est un peu le sentiment que nous, consommateurs, ressentions. En interrogeant les serveurs dans différents restaurants où la baisse des prix ne  nous apparaissait pas très significative, ils ne semblaient pas mécontents de l’amélioration de leurs conditions de travail. Cette baisse de la TVA a également permis à certains restaurateurs de sortir la tête de l’eau face à la baisse du nombre de clients, notamment dans les petites communes, qui préféraient le sandwich au plat du jour.

Rappelons toutefois que cette mesure coûte chaque année 2,3 milliards d’euros à l’Etat !


Tags: restauration, TVA

Related posts


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte