Magazine Rugby

Il n'y a pas de place pour 14 clubs dans le Top

Publié le 29 avril 2010 par Pierre Salviac

Sauvי sportivement Montauban vient d’ךtre rיtrogradי administrativement en Pro D2 suite א un dיpפt de bilan. Le club risque maintenant la rיtrogradation en Fיdיral 3 dans l’hypothטse oש il serait mis en liquidation judiciaire. Je suis trטs perplexe devant ce cas. A force d’avoir jouי א cache-cache avec la DNACG le Club de Montauban paie au prix fort son incapacitי א produire un budget de Top 14. Cela fait le bonheur de Bayonne qui ne mיritait pas sportivement de rester dans l’יlite.

Dans les deux cas je m’interroge : y a-t-il de la place en Top 14 pour deux clubs d’un mךme dיpartement ? Mont de Marsan et Dax avaient fait la preuve que non. Castres et Albi confirment cette impossibilitי. Combien de temps Biarritz et Bayonne tiendront tous les deux dans l’יlite ? On a beau dire que le rugby professionnel se porte bien en France il יprouve de la peine א s’imposer א Montauban et א Bourgoin qui risque encore א ce jour une rיtrogradation administrative.

Plutפt que de laisser des clubs s’enfoncer dans le mensonge en prיsentant des budgets trafiquיs le moment n’est-il pas venu pour la Ligue de faire passer de 14 א 12 l’יlite de notre championnat ?

Regardons le Top 6 qui s’apprךte א disputer la phase finale de la compיtition. Perpignan, Toulon, Clermont, Toulouse, Castres et le Racing. Quatre grandes villes et deux villes moyennes. Pour Toulon, Toulouse, Clermont et Paris c’est dans la logique des choses. Mais pour les plus petit ?

Castres tient encore le haut du pavי parce que les laboratoires Fabre apportent un efficace soutien.

Perpignan s’en sort parce que le club a eu la chance de tomber sur un certain Marcel Dagrenat. Un type venu du monde de la grande distribution qui a osי rompre avec les habitudes de la "famille Dיpassי" pour trouver les moyens de la survie dans un monde professionnel. L’USAP ne lui a n’a pas יtי reconnaissante puisqu’elle s’est empressיe de le mettre א la porte une fois mise sur orbite. Mais il n’empךche que si Perpignan peut encore tenir la dragיe haute aux clubs des grandes villes c’est parce que le club a pris un temps d’avance sur ses concurrents.

Cette approche exemplaire du rugby professionnelle a fait des dיgגts collatיraux chez les voisins. Narbonne est descendu en Pro D2. Bיziers a plongי en Fיdיrale.

Lyon est prיsentement en situation de remplacer l’un des deux relיguיs du Top 14. Une grande ville dans l’יlite c’est encourageant. Le problטme est qu’avant d’atteindre son objectif Lyon est dיjא dans l’oeil du cyclone. Sa trיsorerie est rיputיe fragile. La DNACG a dיjא convoquי les dirigeants lyonnais au cours de cette saison. Dans ces conditions quel crיdit accorder א un club qui vise le Top 14 mais ne parvient pas א honorer un budget de Pro D2 ? Contribution de pilounanteuil, le mar 27 avr 09:22

On peut avoir plusieurs clubs dans un seul dיpartement, tout dיpend dיjא du dיpartement, ensuite il faut savoir que dans un budget de club 52% de ce montant sert א payer les joueurs (37% + 15% de charges sociales mais qui bיnיficiaient de 30% dans le cadre du fameux DIC)

Donc le soucis c’est pour les petits clubs la suppression de ce DIC ! Car la masse salariale augmenterait encore יnormיment. En gros dans un club c’est le budget sponsor + subventions qui paient les joueurs ...

Comme quoi le BO fait bien de jouer א Anoeta pour empocher 350.000 euros supplיmentaire de recette, car parfois des recettes spectateurs peuvent ךtre plus importantes que des petites subventions de ville sur une annיe complטte.

Donc le gros soucis sont les salaires, comment y remיdier ? Soit augmenter les droits tיlי (qui ne sont que de + de 30 million par an, ce qui n ’est pas יnorme) ce qui est possible quand on voit la pleןade de vedettes dans notre championnat. Les clubs les paient il serait normal que la tיlי qui fait de l’audimat participe א cela. Ou il faudrait faire comme chez les roosbeefs adopter le salary cap. Donc le soucis Maitre, car j’argumente MOI, ce n’est pas un soucis de ville mais de salaires de joueurs


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines