Magazine Europe

Russie : les opposants dénoncent des élections truquées

Publié le 02 décembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Garry Kasparov (Reuters)

Les partis d'opposition russes et la plus importante organisation russe d'observation des élections, Golos, ont annoncé aujourd'hui à la mi-journée avoir déjà constaté de nombreuses violations dans le déroulement des législatives, organisées dimanche 2 novembre 2007 . "Nous avons constaté une énorme quantité de violations à travers tout le pays", a déclaré Andreï Klytchkov, l'adjoint au chef du service juridique du Parti communiste, le parti d'opposition le plus puissant face à Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, ultra-favori de ces élections. "A travers tout le territoire de la Russie, l'on interdit à nos observateurs de se rendre dans les bureaux de vote", a-t-il dit. Il cite encore de nombreux exemples : ici, des observateurs arrêtés et dont les papiers ont été confisqués, là un usage abusif des urnes mobiles, ou un cas de bourrage d'urnes. Golos, qui observe les élections par l'intermédiaire de quelque 2 500 "correspondants" de sa revue La voix citoyenne, signale aussi les difficultés qui sont faites aux journalistes pour observer le déroulement du vote

"L'ENTERREMENT DE LA DÉMOCRATIE"

En signe de protestation, Garry Kasparov, le chef de la coalition d'opposition L'autre Russie a invalidé son vote. "Boycotter les élections est un signe de faiblesse. (...) J'ai abîmé mon bulletin et écrit L'autre Russie (dessus) et ai ainsi rendu ce bulletin nul", a-t-il expliqué. A ses yeux, "ces élections sont bien sûr truquées depuis le début. Beaucoup de forces politiques tant de droite que de gauche en ont été exclues [dont L'autre Russie], car elles ne répondaient pas aux critères de loyauté requis", a déclaré M. Kasparov, qui a annoncé qu'il irait lundi avec ses partisans"déposer des fleurs à la Commission électorale" : "Ce sera le jour de l'enterrement de la démocratie", a-t-il ajouté.

Pour le libéral Boris Nemtsov, numéro deux sur la liste du parti SPS (Union des forces de droite), "ce sont les élections les plus malhonnêtes de l'histoire de la Russie". Ce candidat déclaré à la présidentielle de 2008 indique que "des centaines d'opposants ont été arrêtés, 25 millions d'exemplaires du journal du parti ont été saisis" et accuse le pouvoir d'"utiliser de sales méthodes".

Pourtant les deux principales missions occidentales présentes, celles des Assemblées parlementaire de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et du Conseil de l'Europe, n'ont constaté de leur côté aucune violation dimanche matin. "Cela semble bien organisé, d'un point de vue technique... Nous n'avons pas constaté de violations", a déclaré un porte-parole de la délégation de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, Klaus Bergman. "Nous n'avons constaté aucun problème de procédure", a renchéri Anne-Marie Lizin, de cette même mission d'observation.


A LIRE SUR RELATIO: LA DEMOCRATIE POTEMKINE, par DANIEL RIOT >>>>>>>>


Vladimir Poutine : "voter pour les gens à qui vous faites confiance"

Après s'être rendu au bureau de vote 2074, au sud-ouest de Moscou, le président russe, Vladimir Poutine, a appelé les électeurs russes à "voter pour les gens à qui vous faites confiance". "Dieu merci, la campagne électorale est terminée. Je suis sûr que l'électeur a déterminé ses préférences, il faut maintenant venir et voter pour le parti dont le programme vous semble convaincant", a-t-il poursuivi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :