Magazine

raymondviger

Publié le 21 novembre 2007 par Raymondviger

Karina Goma, le CLSC et les accommodements raisonnables à Tout le monde en parle

Dossier Accommodements raisonnables, Tout le monde en parle

Le 18 novembre, Karina Goma, documentariste, est invitée par Guy A. Lepage à l’émission Tout le monde en parle. Elle y mentionne que les cours prénataux qui ont été offerts à diverses communautés culturelles ou les hommes ne pouvaient être présents sont une formule inventée pour un groupe spécifique.

L’action posée par le CLSC pour rejoindre un groupe de citoyens a été mal interprétée par les médias, que toute l’histoire a été montée en épingle et que certains en ont fait du capital politique. Si les gens avaient été sur le terrain au lieu de demeurer dans leur tour d’ivoire, ç’a aurait été très différent. On n’aurait pas parlé de scandale des accommodements raisonnables.

Posons-nous la question sur comment on en est arrivé là. Le tout débute avec les vitres givrées du YMCA. Les journalistes crient au scandale et nous mettent en une le fait que le YMCA se plie aux exigences des juifs pour cacher le corps de ces dames qui s’entraînent.

Pourtant, si on se fie aux dires de Super Cath qui fait un commentaire sur le blogue de François Rodrigue : « Et, honnêtement, toute l’histoire des accommodements raisonnables, c’est une tempête dans un verre d’eau créée par les médias! L’histoire des vitres teintées du YMCA… J’ai su d’une de leurs clientes que la clientèle demandait depuis longtemps à faire teinter les vitres pour une question d’intimité, mais le YMCA n’avait pas les fonds nécessaires pour le faire. Alors lorsque la communauté juive a proposé de le faire – à ses frais! – c’est évident qu’ils allaient accepter. C’est juste drôle que cette partie de l’histoire n’ait pas été rapportée dans les nouvelles. »

L’histoire du YMCA serait donc une entente de bon principe entre 2 organisations qui s’entraident. Un exemple de bon voisinage. Rien à voir avec un scandale sur les accommodements raisonnables.

Ces deux histoires en une des médias deviennent une cible pour Mario Dumont qui saute sur l’actualité comme un chien enragé devant un os et qui n’a pas mangé depuis belle lurette. On le place en une lui aussi.

Avec tout ce qui est lu en une par les médias, on fait peur aux gens d’Hérouxville. Aux armes citoyens, protégeons notre communauté. Par peur, sur la défensive, ils écrivent un texte qui se retrouve lui aussi à faire la une. Ils y parlent des immigrants, sans trop connaître ce que c’est. Juste au cas ou une communauté de l’autre bout du monde, en regardant un globe-terrestre s’exclame: « Nous voulons quitter notre pays, nous voulons nous établir à Hérouxville ».

Pour alimenter le débat, un journaliste demande au directeur général des élections: « Si une femme voilée voulait voter, pourrait-elle le faire? » Le DGE, au lieu de répondre qu’il se posera la question quand on sera vis-à-vis cette réalité, prend les devants et nous sort la connerie de dire qu’on peut voter voilé. Cela fait encore la une. Des citoyens mécontents décident de jouer le jeu des médias et vont voter voilés. Une autre nouvelle qui fait la une.

Pour prendre position, si le DGE avait demandé l’avis aux intéressées, il se serait fait répondre que, dans leur pays, les gens doivent s’identifier pour voter!!!

Dans toutes ces histoires, il n’y a pas de conflits entre immigrants et le Québec. Ce n’est qu’une tempête dans un verre d’eau de journalistes en manque de sensationnalisme pour vendre du papier.

Tout cela nous amène à créer une commission qui va nous coûter la peau des fesses, ou des gens vont s’en servir pour canaliser leur violence verbale. Certains diront que ça sera une forme de thérapie sociale pour que le méchant sorte. Désolé, une thérapie se fait à huis clos. On peu « bitcher » qui on veut en thérapie, parce que seul le thérapeute va savoir ce que vous avez dit. On ne fait pas de thérapie en public et encore moins sans thérapeute!!!

Dans cette histoire, c’est un bel exemple de mauvais journalisme. Un journalisme qui crée la nouvelle plutôt que de couvrir les nouvelles.

J’étais pour dire que ce genre d’histoire me fait honte d’être journaliste. C’est vrai que je fais du journalisme. Mais je ne me considère pas comme un journaliste. Pour moi, question de sauver mon intégrité, cela fait une grande différence.

Autres textes sur Société, commentaires du rédacteur sur Société.

Autres textes sur Tout le monde en parle, les accommodements raisonnables.

Autres textes sur les accommodements raisonnables

Le traitement journalistique des accommodements raisonnables

Les vitres teintées du YMCA et les accommodements raisonnables

Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables

Voter à visage découvert

Karine Goma, le CLSC et les accommodements raisonnables à Tout le monde en parle

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables, un policier et une chanson

Hérouxville, André Drouin, Jacques Proulx et les accommodements raisonnables

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Guy Borremans : "L'homme-image"

    Guy Borremans est photographe depuis 48 ans. Il est également cinéaste, caméraman, directeur de la photo et réalisateur. Il a collaboré à l'ONF avec Arthur... Lire la suite

    Par  Eparsa
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, MODE, MUSIQUE, PEOPLE
  • Anthologie permanente : Guy Goffette

    Dans la livraison du printemps 2007 de la revue Traversées qui lui est en partie consacrée, Guy Goffette a donné sous le titre Épilepsie force douze 12 poèmes... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Guy Roux démissionne

    L’entraîneur du RC Lens, Guy Roux, a annoncé sa démission du poste d’entraîneur suite à la défait face à Strasbourg. Lens est actuellement 18ème du championnat... Lire la suite

    Par  Blog-Football.net
    FOOTBALL, SPORT
  • Guy Moquet:le 22 octobre

    Le nouveau Président l'avait prévu il y a quelques mois et au BO de ce jour, on lira dans la note de service du 2 août 2007 la proposition de commémoration... Lire la suite

    Par  Gabrielle Lamotte
    EDUCATION, HANDICAP
  • Guy Moquet:le 22 octobre

    Le nouveau Président l'avait prévu il y a quelques mois et au BO de ce jour, on lira dans la note de service du 2 août 2007 la proposition de commémoration... Lire la suite

    Par  Gabrielle Lamotte
    EDUCATION, HANDICAP
  • René Guy Cadou

    est né le 15 février 1920 à Sainte-Reine-de-Bretagne (Loire-Atlantique), dans la région de la Grande Brière dont les paysages le marqueront profondément. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Guy Môquet : docu-fiction **

    Môquet docu-fiction

    Guy Môquet : Chateaubriant, le 22 octobre 1941 ** / Gérard Streiff (2007) C'est le récit de cette journée tragique du 22 octobre 1941, heure par heure, la... Lire la suite

    Par  Essel
    CONSO, CULTURE, DOCUMENTAIRE, LIVRES, MANGA

A propos de l’auteur


Raymondviger 8617 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog