Magazine

raymondviger

Publié le 17 novembre 2007 par Raymondviger

Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables

Dossier Accommodements raisonnables.

Certains ont dit que la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables aura eu au moins l’avantage d’être une forme de thérapie collective pour que les gens s’expriment et sortent tout haut ce qui les brûle par l’intérieur.

J’ai beaucoup de difficultés avec un tel commentaire. D’une part, une thérapie implique qu’il y a un thérapeute qui fait la modération, qui recadre les émotions que l’on « garroche ». D’autre part, une thérapie se fait en privé derrière la porte fermée d’un bureau de thérapeute.

Si pour me faire du bien et me vider le coeur j’ai besoin d’une thérapie pour égratigner mon voisin, après ça sera à son tour d’avoir besoin d’une commission pour se soulager de ses blessures.

Les communications publiques se doivent d’être respectueuses. Par définition, une communication est d’établir une relation avec quelqu’un. Pas de l’assassiner sur la place publique.

Pour les thérapies collectives, on a déjà assez des grandes gueules comme Champagne, Filion et compagnie. Pas nécessaire d’en rajouter plus.

Autres textes sur Société, commentaires du rédacteur sur Société.

Autres textes sur les accommodements raisonnables.

Autres textes sur les accommodements raisonnables

Le traitement journalistique des accommodements raisonnables

Les vitres teintées du YMCA et les accommodements raisonnables

Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables

Voter à visage découvert

Karine Goma, le CLSC et les accommodements raisonnables à Tout le monde en parle

Les accommodements raisonnables

Les accommodements raisonnables, un policier et une chanson

Hérouxville, André Drouin, Jacques Proulx et les accommodements raisonnables

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-jean-simon-brisebois-art-de-la-rue Poésie urbaine. L’âme de l’ange. Jean-Simon Brisebois.

À chaque mort, une naissance. À chaque naissance, un combat! Recueil de pensées et de poésies influencé par le béton, la rue et son vécu urbain. De jour et de nuit, la vie continue, se transforme. À travers les ombres et pénombres, elle se colore de différentes nuances de gris.

Disponible par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte