Magazine Asie

Une semaine dans l'ouest du Japon - Takahashi et Kurashiki

Publié le 02 décembre 2007 par Céline Girard

Pas de mandarines à l'auberge de jeunesse d'Okayama mais une salle commune avec du café / thé à volonté donc nous pouvons quand même nous réveiller avant d'attaquer la journée. On en profite pour réserver un petit déjeuner japonais pour le lendemain matin, pour que Cyrille puisse voir ce que c'est.

Première étape de la journée: Takahashi. Cette petite ville nichée au milieu des montagnes est célèbre pour les quelques maisons de samourais qu'elle abrite, et également pour son château, entre autres. On commence par la visite d'une ancienne usine de fabrication de sauce de soja, qui est également un mini-musée du disque vinyl dont le propriétaire était passionné.

Ensuite, nous visitons deux maisons de samourais, certes moins belles qu'à Kanazawa, mais tout de même intéressantes.

La cuisine

La "salle de bains"

Nous repartons et rencontrons un petit temple en chemin.

Pommier en fleurs

L'église de la ville

Passage au Musée de la culture de Takahashi - ça fait un peu capharnaum mais il y a des objets intéressants à voir dans ce "grenier aménagé".

Ensuite, direction le château. Comme de juste on prend la route la plus longue, ce qui nous donne l'occasion d'une belle balade.

On en voit pas la fin car on n'apercevra en fait le château qu'à l'arrivée! On a donc l'impression de monter, monter et monter sans but précis...

Enfin, voilà le château. Nous ne l'avons pas visité car Himeiji nous attend demain et on ne veut pas faire que ça, mais il faut néanmoins noter qu'il s'agit du château en altitude le plus haut du Japon, comme le montre la pancarte ci-dessous.

Redescente plus rapide par les bois et par le chemin court, et on s'arrête dans un petit restaurant en ville, pour manger à nouveau des okonomiyakis.

En fin d'après-midi, nous nous rendons à Kurashiki. Cet endroit est célèbre pour son quartier historique, que l'on ne pourra pas voir en entier car la nuit tombe (on est en hiver, il fait donc nuit plus tard, c'est dommage pour les visites!). Tout un endroit où l'on peut néanmoins se balader dans des rues pavées et où les anciennes maisons de marchands ont été reconverties en magasins et en musées. L'occasion de goûter beaucoup de choses et d'acheter les omiyages pour la famille d'Atsuko que l'on retrouve demain soir.

Retour à l'auberge de jeunesse, ça caille donc on élit domicile dans la cuisine / salle commune le temps que notre chambre se réchauffe maintenant que le chauffage est allumé...(au moins la fenêtre ne reste pas ouverte comme à Hiroshima où notre hôtesse prenait soin de bien la laisser grande ouverte toute la journée! je ne vous dis pas le frigo que c'était en rentrant le soir :-)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Céline Girard 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog