Magazine Humeur

Après le “Vieux” la dispersion

Publié le 03 mai 2010 par Jlhuss

000_par3209625_0.1272824447.jpgOn sait que le FN s’est emparé de Jeanne d’Arc et qu’il se rassemble traditionnellement maintenant le 1er mai sous la statue équestre et dorée proches des Tuileries pendant que d’autres font République-Bastille ou vice et versa.
Samedi c’était le dernier 1er mai de la pucelle pour Jean-Marie Le Pen. Le vieux loup de la Trinité sur Mer se retire de la politique à 81 ans. Attention ! Pas tout de suite … en janvier 2011.
On prétend qu’il y aura des élections militantes pour choisir un(e) successeur, sa fille Marine ou Bruno Gollnish … ou quelqu’un d’autre après tout.
Si, cette année, les défilés syndicaux étaient plus maigres que d’habitude, les partisans du vieux lion étaient eux plus fournis qu’à l’ordinaire; départ oblige; “régionales” confortent; factions se comptent : le “casting” est délicat.

4485.1272824399.jpg
Le Pen, fidèle à ses habitudes, a rendu un long hommage à Jeanne d’Arc pour ensuite abandonner ce symbôle de l’unité et se livrer à ses traditionnelles critiques tous azimuts , clivantes.
Le discours du champion populiste était bien calé sur les difficultés actuelles vécues par nos concitoyens. Certains commentateurs vont jusqu’à déclarer que même Arlette Laguiller n’aurait guère pu faire mieux dans le genre. Il est commun d’affirmer que les extrêmes se ressemblent et se rejoignent; la démonstration aurait donc été faite une fois de plus. Un vrai discours anti-crise de la plus belle veine :
Si nous n’étions pas là, qui lutterait contre les délocalisations, contre la désindustrialisation, la paupérisation généralisée de notre société, la prolétarisation de notre classe moyenne et la disparition programmée de notre agriculture, de notre pêche, et de nos petits commerçants sous les coups de la grande distribution?

Il en rajoute d’ailleurs une couche supplémentaire en évoquant une gauche « bobo » complètement à côté des réalités du vécu des « gens » !
Cette gauche là, qui vit encore, celle de la défense des opprimés, des exploités, des petits patrons, des petits fonctionnaires, des petits paysans, est certainement plus éloignée de la gauche américaine des Strauss Kahn et des Aubry que de nous! Elle est plus proche de nous que cette droite de l’argent roi, des Rolex et des chanteuses, celle qui finance les banques qui verse des milliards de bonus à ses traders pendant qu’un de nos paysans se suicide chaque jour! A nous la vraie gauche des opprimés … ! Il n’oublie pas la provenance d’une partie de son électorat … Comme d’habitude il surfe sur les sujets qui fâchent : un grand mystificateur difficilement remplaçable.

bruno_gollnisch.1272824642.jpg
Il n’est pas ici question d’analyser les tendances et excommunications frontistes ni les chances des différents prétendants à la succession du vieux chef. Une chose est sûre : ils auront d’énormes difficultés pour retrouver aussi efficace dans le genre.
Le vieux leader se veut pourtant confiant, mais sans vraiment y croire. Il n’oublie pas de lancer d’ailleurs un appel à l’unité, bien conscient des difficultés à venir pour le parti qu’il fonda. Mais, meeting oblige, il affirme que le score de son camp aux élections régionales était le “prologue” de succès à venir.
“Un autre avenir est possible, il a commencé à naître aux dernières élections qui ne sont que le prologue des batailles à mener. C’est un grand mouvement qui se dessine”, a-t-il déclaré avec une apparente assurance qui n’abuse personne même dans son propre camp. Les dagues sortiront bientôt des étuis et une page sera tournée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines