Magazine

La Journée Officielle Du Bonheur

Publié le 17 novembre 2007 par Laurent Matignon

Citoyennes, citoyens,
Fête des Pères, des Mères, du travail, des voisins, de la musique...
Journée sans tabac, sans voitures, sans achats...
Pourquoi pas une journée du bonheur ?
Pourquoi l'aspiration première du genre humain ne mériterait-elle pas un jour rien qu'à elle dans le calendrier ? Cela ne tient qu'à nous. Décrétons-la ensemble. INVENTONS-LA DÉMOCRATIQUEMENT.
Signez le Manifeste pour la Création Officielle d’une Journée du Bonheur dans le calendrier français !
Il sera adressé à tous les relais d'opinion susceptibles de faire écho à notre action
- Parce que nous sommes des utopistes réalistes, nous préconisons de choisir un dimanche. Un jour à la fois propice à la célébration et moins coûteux pour la collectivité nationale qu'un nouveau jour férié en semaine.
- Parce qu'il n'y a rien de plus personnel que le bonheur, nous souhaitons agir en boîte à idées et en facilitateur de célébration.
Proposer, ne rien imposer. Donner des pistes et des outils.
Rassembler, inspirer et inviter chacun à célébrer le Bonheur à sa façon. Parce qu'il se grandit en se partageant.
LE COLLECTIF JODB
C'est en ces termes que les internautes sont invités à signer le manifeste pour la création officielle d'une journée du bonheur.
Là où l'histoire devient réellement amusante, c'est lorsque l'on apprend l'organisation demain de « Paris-les-flots » : sous les idées, la plage…
En ces temps troublés de prises d'otages massives*, cela peut prêter à sourire. Mais après tout cela n'a jamais empêché l'eau de couler sous les ponts.
En revanche et alors qu'en été Paris Plage sans les nuages et la pluie ce n'est pas tout à fait Paris Plage, proposer "transats, palmiers gonflables, parties de pétanque et de beach volley" en plein froid polaire, il fallait oser ! Bravo !
Signe des temps, il y a bien entendu un groupe sur Facebook.
Dans lequel un internaute pose malicieusement LA question :
"On peut venir déprimé ou vaut mieux pas ?"
* A propos, vous avez remarqué le nouveau mot à la mode dans le dico du parfait petit gauchiste ? "Massifier". Je l'entends à tout bout de champs en ce moment, dans la bouche des UNEF et autres convoyeurs d'idées.
"Il faut massifier le mouvement blablabla".
Beurk.
Allez hop, direction Le Dicomoche, le dictionnaire des mots moches !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurent Matignon 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte