Magazine France

Bercy veut relancer le pouvoir d’achat …il va taxer les titres restaurants et les chèques vacances et les indemnités de licenciement! !

Publié le 03 mai 2010 par Popote67

Mais puisqu’on vous dit que ce pays est juste socialement ! N’allez pas chercher la petite bête là où il ni en a pas, enfin presque ! !
Une fois encore, ce seront les petits salaires et les familles qui devront se serrer la ceinture !
On apprend dans le journal Les Echos de ce matin, que le ministère de l’Economie étudie la possibilité de taxer les tickets restaurants et les chèques vacances à hauteur de 4 %. Cette nouvelle taxe Sarkozienne serait imputer sur le forfait social, soit la Sécu et son trou abyssal !
Le plus cocasse si vous lisez l’article des Echos (journal social s’il en est !), c’est le ton de la première phrase : « En pleine lutte contre les déficits, il est difficile de justifier que certaines rémunérations échappent encore totalement aux charges sociales. » C’est bizarre, mais c’est pas le premier truc qui me serait venu à l’idée pour renflouer la Sécu. Rien que les 30 milliards d’exonération de charges patronales suffiraient à combler la dette ! ! !
Et attention, ce n’est pas pour une somme modique, le gouvernement pourrait en tirer « plusieurs centaines de millions d'euros » ! Impressionnant !
Créé en 2009, le forfait social frappe aujourd'hui des éléments extra-salariaux (qui subissent les charges normales) tels que l'intéressement, la participation et les contributions aux régimes de retraite complémentaires. Mais pas les chèques vacances, les titres restaurant, les avantages accordés par les comités d'entreprise, les chèques emploi-service préfinancés ou les indemnités de rupture (pour les licenciements et les départs en retraite).
Revenant à dire que cette décision pourrait tout simplement taxer les indemnités de licenciement ou de départ à la retraite ! Cette taxe ne s’arrête pas uniquement aux titres restaurants, c’est beaucoup plus perfide que cela !
Comme le rappel Les Echos : « Taxer les indemnités de licenciement n'est jamais simple, surtout quand le marché du travail reste très fragile. » Pourtant il y a une très belle embellie selon Wauquiez ! !
Mais rassurez vous, les Echos notent que cette mesure n’ « aurait une légère incidence sur le pouvoir d'achat ».
Si ce n’est qu’une légère incidence alors !
Morale de la Sarkozie : « tu donneras à celui qui à tout, et tu prendras à celui qui n’a rien » ! ! !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Popote67 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte