Magazine France

NOUVEAU FAIT DU PRINCE : La nomination de Beschizza comme sous-préfet

Publié le 03 mai 2010 par Popote67

Y a pas à dire, on vit dans une belle monarchie Française !
Notre très cher président, Nimbus 1er, vient de nouveau de caser l’un de ses sbires ! Aujourd’hui donc, c’est la nomination du super ex-syndicaliste policier Bruno Beschizza élu en mars au conseil régional d'Ile-de-France sous l'étiquette UMP, comme sous-préfet hors cadre !
Kesako que cette fonction de sous-préfet hors cadre ? ? ? Pas grand chose, juste un titre !
Cela signifie en fait que Sarko a nommé un bon petit soldat de l’UMP comme sous-préfet…mais sans affectation ! Il aura donc le titre, la paye, mais pas le boulot ! Qua c’est beau la vie en Sarkozy ! !
De son côté, le député PS Jean-Jacques Urvoas a critiqué l'octroi "pour commodités personnelles" de se poste.
Mais ce n’est pas tout, il compare cette promotion à la radiation récente d'un gradé de la gendarmerie pour manquement à l'obligation de réserve, et juge qu'il y a "deux poids, deux mesures".
"Les décrets du président de la République se suivent et ne se ressemblent pas". "Par celui du 12 mars, le chef d'escadron Jean-Hugues Matelly était purement et simplement radié des cadres de la gendarmerie à titre disciplinaire pour +manquement grave+ à l'obligation de réserve. Par celui du 23 avril, Bruno Beschizza (...) était, lui, nommé sous-préfet hors cadre de manière à pouvoir exercer son mandat de conseiller régional UMP".
"Le premier se voit infliger une véritable mise à mort disciplinaire pour avoir osé prendre la parole, le second s'en trouve au contraire récompensé par l'octroi, pour commodités personnelles, d'un poste honorifique auquel rien dans son parcours professionnel ne semblait le destiner", ajoute le communiqué.
Selon des sources proches du dossier, cette nomination dans le corps préfectoral lui permet de retrouver un salaire équivalent à celui qu'il percevait comme haut gradé de la police, une fonction qu'il a dû abandonner en raison de l'incompatibilité avec un mandat électif.
Comme quoi la politique du copinage a encore de beaux jours devant elle au bureau de l’UMP ! ! !
Morale de la Sarkozie : « tu donneras à celui qui à tout, et tu prendras à celui qui n’a rien » ! ! !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Popote67 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog