Magazine Football

Benfica attendra pour faire la fête

Publié le 03 mai 2010 par Glorieuxbenfica
Benfica attendra pour faire la fête
Grâce à la victoire du FC Porto sur le rival Benfica (3-1), le titre de champion n'est toujours pas décerné au Portugal. Tout se jouera lors de la dernière journée entre Benfica et Braga, vainqueur de Paços de Ferreira (1-0
Porto a de l'orgueil. Les Dragons ont réussi à éviter l'humiliation suprême, à savoir le sacre du Benfica sur leur propre pelouse, ce dimanche (3-1). Une victoire logique lors d'un clasico qui a tenu toutes ses promesses, tant au niveau de l'engagement (12 cartons jaunes et un rouge) que du jeu. Dans une ambiance impressionnante, Di Maria, le prodige argentin, a été le premier a lancer les débats : une violente frappe des 20 mètres sur la barre (4e). Néanmoins, la première période a été très hachée et peu de grosses occasions ont été à mettre au crédit des deux équipes, les joueurs étant plus occupés à chercher le penalty qu'à marquer. Mais juste avant la pause, Bruno Alves, à la réception d'un corner, a libéré le Stade du Dragon d'une magnifique tête (1-0, 43'). Un but qui a été fêté jusqu'à Braga, car les voisins du Minho espéraient aux aussi la défaite du Benfica pour continuer à y croire.
Une exclusion et deux buts en quinze minutes!
La deuxième période a démarré sur les chapeaux de roues. Fucile, latéral droit de Porto, est exclu pour un deuxième avertissement après une simulation dans la surface de réparation. Ce fait de jeu aurait pu être un tournant du match puisque cinq minutes plus tard, le capitaine des Aigles, Luisão, égalise du gauche dans la surface de réparation (1-1, 57e). Le Stade du Dragon, et par ricochet celui de Braga, se taisent. Mais il fallait compter sur la force mentale des bleus et blanc. Ernesto Farias, goleador argentin, surgit pour redonner l'avantage aux Portuans. (2-1, 59e). Porto souffre, mais joue les contres à fond. Guarin, d'une frappe enroulée aux trente mètres, trouve la transversale de Quim, battu (73e). Le troisième but survient dix minutes plus tard. Belluschi, à l'entrée de la surface, reçoit le ballon, dribble Aimar d'un petit pont, puis décoche une frappe sublime en pleine lucarne. Benfica est sonné et ne reviendra pas. Porto est soulagé, mais en même temps déçu. Car la victoire de Braga (1-0) face à Paços de Ferreira, enlève toute possibilité pour les Dragons de disputer la Ligue des champions la saison prochaine.
Braga en Ligue des champions!
L'Hymne de la Ligue des champions a en revanche retenti dimanche soir dans le stade AXA de Braga. Ce club du nord du Portugal terminera deuxième et jouera le tour préliminaire de la C1. Une place méritée, tant les Arsenalistas ont affiché un niveau de jeu exceptionnel cette saison. Mais il y a mieux, Braga est à trois points de Benfica, et le titre reste donc toujours d'actualité. Lors de la prochaine journée, Benfica recevra le modeste Rio Ave. Un match nul suffit pour que les Aigles, grands favoris, s'assurent le 32e titre de champion de leur histoire. Dans le même temps, Braga se déplacera sur le terrain du Nacional Madère, réputé difficile à jouer. Pour être champion, Braga devra gagner et espérer la défaite de Benfica. Une tâche très difficile, mais en football, rien n'est impossible.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Glorieuxbenfica 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines