Magazine

journaldelarue

Publié le 17 octobre 2007 par Raymond Viger

Posted on by Raymond Viger

Des jeunes solidaires
Jean-Guy Roy, Radio Ville-Marie, Volume 16 no 1. Octobre 2007

Un premier Forum social québécois tenait ses assises du 23 au 26 août à Montréal sous le thème: "Un autre Québec est en marche". J'y étais! Non pas nécessairement au point de départ par grande conviction, mais davantage par conscience et par les valeurs qui m'habitent. En fait, je ne pouvais pas me soustraire ou rester indifférent à ce défi colossal que se sont donné les organisateurs. Ce n'est pas une mince tâche au Québec de mobiliser du monde, trop souvent devenu hédoniste, individualiste et matérialiste, dans le but de trouver des voies alternatives dans un Québec en devenir.

D'entrée de jeu, il faut souligner l'éclatant succès de participation à ce Forum. Écoutez, nous étions 5000 participants avec un menu aussi vaste que les préoccupations sociales du Québec: 315 ateliers, 150 activités culturelles, quatre grandes conférences, une marche de manifestation. Vous en conviendrez, il y avait là un ambitieux programme devant lequel les participants ont été plongés dans l'embarras du choix. Dans ce genre de forum, le danger est de toucher à tout, sans aller au fond des choses. Les conclusions de ce Forum devraient nous en dire plus long sur des aboutissants réalistes et audacieux pour notre devenir collectif.

Je croyais y retrouver des vieux ringards revendicateurs, des soixante-huitards de la gauche déçus, abusés du système, ne rêvant encore que d'indépendance ou de je ne sais plus quoi. Eh bien, détrompez-vous! Certes, il y en avait encore quelques accros d'un certain discours passéiste, de ces mèches rebelles qui ont perdu quand même un peu de leur mordant sinon de leurs cheveux. Ma grande surprise dans ce forum, ce sont les jeunes. J'ai été impressionné par la présence numériquement importante des jeunes et par-dessus le marché avec un discours intelligent et percutant. Il y avait de quoi faire rougir quelques têtes grisonnantes. De retour chez moi, j'en étais encore marqué, voire interpellé.

De plus, je me suis même permis une petite activité culturelle animée par un groupe de jeunes musiciens, Marylène et les heureux perdus, à la salle de l'Absynthe, rue Saint-Denis. Même constat, il y a une jeunesse qui bouge, qui veut dire des choses autrement; musique forte aux sonorités loin de mes préférences, mais avec textes percutants, pour ne pas dire décapants. À nous, baby boomers, de piger, nous qui rêvons plus souvent à une retraite bien dorée plutôt qu'aux engagements dans des grandes questions écologiques et humanitaires de notre société. Voilà de quoi redonner vie et espoir. Le monde ne s'arrête pas après nous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

journaldelarue Opération Graffiti. Toute l'histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu'ils ont vécu dans le projet. Ce qu'ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d'un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d'aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Filed under: reflet de société, société Tagué: | baby-boomers, Jean-Guy Roy, jeunes, préocupation sociales, Radio Ville-Marie, salle l'Absynthe


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte