Magazine

journaldelarue

Publié le 17 octobre 2007 par Raymond Viger

Il y a pourtant des actions reconnues qui augmentent la réussite scolaire des jeunes en difficulté d’apprentissage ou de comportement. Elles ne nécessitent pas un nouvel apport financier important de la part des écoles, des commissions scolaires et du gouvernement. Elles reposent sur des pratiques exemplaires. Dans ces écoles, la prévention et l’intervention précoce relative à l’apprentissage de la lecture et aux problèmes de comportement sont des cibles prioritaires d’intervention.

Les directions d’école assurent mensuellement un suivi systématique des élèves de maternelle et de première année. Elles sont toujours en mesure de répondre aux deux questions suivantes: a) comment se débrouillent mes lecteurs débutants? Comment se développe la compétence sociale de mes élèves de maternelle et de première année? Elles affectent leurs ressources professionnelles pour aider en priorité les jeunes qui présentent des problèmes d’apprentissage et de comportement.

Les professionnels de l’école (psychologues, psychoéducateurs et orthopédagogues) considèrent important d’aller de temps à autre dans les Centres de la petite enfance et de se rendre disponibles aux parents, aux éducateurs et aux éducatrices pour les aider à prévenir et à composer avec les difficultés vécues par certains enfants.

Les dirigeants des commissions scolaires portent une attention particulière aux moments de transition (entrée à la maternelle, en première année, au se- condaire) et ajoutent, dès que les budgets le permettent, de nouvelles ressources professionnelles pour prévenir et intervenir auprès des élèves à risque.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog