Magazine Asie

Ciné-club : Nutan

Publié le 03 mai 2010 par Safran
Ciné-club : NutanNée dans une grande famille du cinéma indien, Nutan (1936-1991) semble bien être l'enfant douée du clan : fille de l'actrice Shobhana Somarth et du réalisateur Kumarsen Samarth, Nutan débute en 1950 à l'âge de 14 ans dans un film produit par sa mère.  Il faut attendre 1955 pour la voir recevoir son premier Filmfare de meilleure actrice. Elle en aura 5 dans sa carrière de 75 films ; aucune actrice n'a encore atteint ce chiffre.
Ne pas oublier qu'elle était la sœur de Tanuja, la mère de Kajol.Je vous présente 4 films pour lesquels Nutan a été récompensée.
Seema (nb,1955)Ciné-club : NutanOrpheline adoptée par son oncle et sa tante, Seema est considérée comme la bonne à tout faire et subit les en silence les humiliations de sa tante.Un jour, elle préfère s'enfuir pour aller travailler chez d'autres maîtres où elle sera accusée de vol.Elle se retrouve en prison, l'esprit plein de violence, refusant toute aide. C'est le directeur de la prison qui réussira, petit à petit, à lui redonner confiance dans le genre humain.
Réalisateur : Amiya Chakraborty
Héroïne : Nutan
Héros : Balraj Sahni
Compositeurs : Shankar et Jaikishan
Chanteurs : Lata, Manna, Mohd Rafi
Notre avis : 2/5
Sujata (nb,1959)
Ciné-club : NutanUne orpheline de basse caste est adoptée par une famille aisée (ça ne doit pas être courant). Bien que ses parents l'aiment comme ils aiment leur fils, on lui  laisse toujours entendre qu'elle n'est pas de la même condition.Un jour, la mère est victime d'un accident, et la seule personne dont le sang est compatible est celui de Sujata, qui accepte volontiers d'aider sa mère. Cette dernière va la considérer dorénavant comme partie intégrante de la famille en autorisant son fils à l'épouser.
Nutan fait encore preuve ici de la palette des émotions qui va lui valoir un 2e Filmfare. Le scénario est prévisible, mais on se laisse prendre par la beauté du visage de Nutan et par son jeu.
Réalisateur : Bimal Roy
Héroïne : Nutan
Héros : Sunil Dutt
Compositeur : S.D. Burman
Chanteurs : Asha, Geeta, Talat, Mohd. Rafi
Notre avis : 3,5 / 5
Bandini (nb, 1963)
Ciné-club : NutanDans le Bengale des années 1930, une jeune femme meurtrière purge sa peine dans une prison. Elle attire l'attention du médecin de la prison quand elle se désigne pour soigner une patiente contagieuse.
A travers leurs conversations, on apprend par flash-back ce qui a amené cette femme au meurtre et à la prison.Ce film au noir est blanc bien adapté au sujet fait partie des films les mieux aboutis du réalisateur bengali.
Réalisateur : Bimal Roy
Héroïne : Nutan
Héros : Ashok Kumar, Dharmendra
Compositeur : S.D. Burman
Chanteurs : Lata, Asha, Manna, Mukesh
Notre avis : 4,5/5
Milan (1967)
Ciné-club : NutanAu bord du Gange, un jeune homme de basse caste est passeur entre les deux rives. Il est amoureux d'une passagère régulière de classe aisée avec laquelle il a des relations "normales" : elle lui apprend quelques mots d'anglais (une façon pour lui de prendre du grade dans la société) ; il lui apprend des chansons, jusqu'au jour où la jeune femme est mariée dans sa caste par ses parents.Un film qui oscille entre le thème des castes et celui de la réincarnation (c'est un peu trop). Le scénario de la dernière heure accumule les malheurs, mais grâce à la réincarnation, tout finit bien... J'ai programmé une chanson du film pour le samedi 8 mai)Réalisateur : Adurthi Subba RaoHéroïne : NutanHéros : Sunil DuttCompositeurs : Laxmikant et PyarelalChanteurs : Lata, Asha, Mohd. RafiNotre avis : 2/5
Et aussi : Chhalia (Manmohan Desai, 1960), Tere Ghar Ke Samne (Vijay Anand, 1962), Saudagar (Sudhendu Roy, 1973), Meri Jung (Subhash Ghai, 1985)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog