Magazine

Un peu

Publié le 04 mai 2010 par Pjjp44
UN PEU
Thé vert,t'es vert et fatigué aussi, un peu.Tu fumes ta clope le nez dans les étoiles et tu frissonnes un peu.J'ai pris l'autorisation de me demander ici, tout de suite, en fin de mégot:: "qu'est ce que je foutais là présentement?"Pas la peine de regarder ta fiche de poste pour me répondre, c'était pas ça la question!Cherche un peu...Qu'est ce que tu bouines dans cette galère qui prend l'eau, dans cette salade qui t'assaisonne, dans ce concerto pour pipeau en fuite majeure, hein?Des fois, j'aimerais rentrer dans le rang, des fois, juste un peuet prendre ma revanche sur l'oreiller qui se la coule douce en ce moment, l'enfoirémais non pas "de sa mère"ça, tu l'entends trop fort et  si souvent de la bouche de ces petits d'Homme en mal de pousse, en manque de pouce?et en construction relativeà l'égo saisissant...Alors, tu vas pas t'amuser à les caricaturer ou même... plus fort que toi... qu'ils te déteignent -dessus-Non pas de ça, même un peu...C'est normal répondit le spécialiste dans sa chambre d'écho Ah ben tiens, si c'est le spécialiste qui cause, nous vlà rassuré dans la compréhension enfin... un tout petit peuOui! dame! répondit le diplômé à barrettes qui parlait plusieurs langues dans son  sommeilEt sans brosser le tableau couvert de pellicules ou tout au moins sensible au scénario,un peu...Il faudrait voir à distancier, un ptit pas léger  sur le côté comme au fest-noz quand tu t'accouples.Tu peux pas prendre toute cette souffrance qui dégouline a tel point que tu doives passer la serpillère derrière, Tu peux pas, même un  peu!Même si à cause...ou en silence,  tu te fais pousser parfois quelques  zestes de cheveux blancs supplémentaires!Comment il disait déjà ,l'autre fois, le ptit bout de mec, avec ses grands yeux noisette?Ah oui!Oulala!... j'avais pas vu que t'en avais autant!Et oui-soupir-  Ici c'est  du haut en couleursmême et également  de ma place où  je confonds le  noiir avec son  blanc.Et... Tout cela te semble sans doutes un peu obscur... Rassure toi ,moi aussi, sauf que... Moi, par exemple,  je suis payé pour voir dans le noiret écouter aux portes, faire une revue des détailssans importances mais qui changent tout.et finalement, faire en sorte que tu baignes peinard dans tes rêves sans que l'on vienne te déranger Je suis, en résumé , un laborieux de la nuit , une luciole avec des piles rechargeablesà qui l'on dirait au petit matin, les yeux dans les yeux; rendez-vous, vous êtes cerné...
En attendant, faudrait  bien que je prenne mon quatre heures
et  titiller mon ombre,
juste
un peu.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog