Magazine

Côut de l'Insécurité et de la délinquance, l'Institut pour la Justice ose

Publié le 04 mai 2010 par Stb

Ipj-logo Tout a un coût. En période de croissance, on avait eu tendance à l’oublier, à le masquer. L’Institut pour la Justice, crée par le père d'Anne-Lorraine Schmitt, une jeune femme qui avait été mortellement agressée dans un RER jette un pavé dans la mare avec une étude argumentée qui chiffre le coût de la délinquance à 115 milliards d’euros de juillet 2008 à juin 2009 en prenant en compte les coûts directs (préjudice pour la victime) et indirects (dépenses de sécurité, publiques et privées, notamment). 115 Milliards d’Euros : autant que l'Education nationale ou le système hospitalier précise l’étude.
 

Crime et de la délinquance: un coût de 5,6% du PIB, selon une étude
 

PARIS (AFP) - Le crime et la délinquance ont "coûté" 115 milliards d'euros de juillet 2008 à juin 2009, soit 5,6% du PIB de la France, autant que l'Education nationale ou le système hospitalier, selon une étude publiée mardi.
"Dans un contexte de contrainte budgétaire aiguë, la lutte contre l'insécurité est parfois critiquée pour son coût", relève l'association de défense des victimes "Institut pour la justice", estimant que "le débat gagnerait à être éclairé par ce que coûte l'insécurité elle-même".
L'institut dit avoir demandé une étude à un économiste et mathématicien, Jacques Bichot, professeur émérite à l'Université de Lyon 3. Ce dernier "a pris en compte la totalité des crimes et délits", à l'exception des infractions au code de la route, et comptabilisé les coûts directs (préjudice pour la victime) et indirects (dépenses de sécurité, publiques et privées, notamment).
Une "évaluation prudente" l'a conduit à chiffrer le coût total de la criminalité sur un an, de juillet 2008 à juin 2009, à 115 milliards d'euros, soit 5,6% du PIB. "Le crime et la délinquance nous coûtent aussi cher que l'Education nationale, aussi cher que la totalité du système hospitalier", souligne l'étude.
Par secteur, M. Bichot chiffre par exemple les violences (homicides, viols, blessures volontaires, séquestration, etc) à environ 14 milliards, le crime organisé à 16 milliards, les vols à 10 milliards, la délinquance en col blanc à 20 milliards...
L'économiste admet que le coût est facile à estimer pour certains faits (délits financiers, vols...), beaucoup plus difficile pour d'autres, tels que les homicides ou les viols. Il indique s'être basé sur des estimations réalisées pour les accidents de la route par exemple, ou sur des expertises, indemnisations ou estimations utilisées par les assurances, tribunaux, etc.
Selon l'association, les études consacrées au coût du crime et de la délinquance sont rares. Elles sont pourtant, selon M. Bichot, nécessaires à "la rationalisation des choix budgétaires appliquée à la lutte" contre l'insécurité.
L'Institut pour la Justice, créé en 2007, revendique 160.000 sympathisants. Il est parrainé par le père d'Anne-Lorraine Schmitt, une jeune femme qui avait été mortellement agressée dans un RER et dont la mort avait relancé le débat sur la récidive.
© 2010 AFP
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stb 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte