Magazine Poésie

Porte, porte, que veux-tu? (Jules Supervielle)

Par Arbrealettres
Porte, porte, que veux-tu? (Jules Supervielle)


Porte, porte, que veux-tu?
Est-ce une petite morte
Qui se cache là derrière?
Non, vivante, elle est vivante
Et voilà qu’elle sourit
De manière rassurante.
Un visage entre deux portes,
Un visage entre deux rues,
Plus qu’il n’en faut pour un homme
Fuyant son propre inconnu.

Elle avance, elle s’éloigne
Et la voici revenue.
Elle m’atteint et me gagne
Comme une fraîche avenue
Qui longtemps se continue
Au milieu de la campagne.

(Jules Supervielle)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine