Magazine Informatique

Apple et Microsoft font front commun contre Flash

Publié le 04 mai 2010 par Mediabox

Apple versus Adobe

Largement reprise sur la toile la semaine dernière, la lettre publique de Steve Jobs au sujet du Flash Player d’Adobe a fait couler beaucoup d’encre.  Steve énumère une liste de points justifiant la décision d’écarter Flash des supports Apple:

  • Flash est propriétaire
  • Les vidéos sont accessibles sous d’autres formats
  • Sécurité et performances médiocres
  • Durée des batteries diminuée avec Flash
  • Pas adapté au tactile
  • Flash vise la quantité des applications au détriment de la qualité

Dans la foulé, Microsoft annonce qu’Internet Explorer 9 ne supportera que le format vidéo H.264. Il revient également sur les problème liés à Flash, sans être toutefois aussi vindicatif que Steve, et réaffirmant qu’il continuerait à travailler avec Adobe pour résoudre les problèmes du Player.

Même si je ne m’inquiète pas pour Flash, qui n’est pas seulement un lecteur vidéo, c’est quand même une coup dur. Peut-être en ressortira-t-il de bonnes choses, quant à la stabilité et la fiabilité du Player. Je ne reviendrai pas sur le fond du problème et les deux visions d’Apple et d’Adobe qui s’opposent dans leur approche du web. Chacun essaye d’imposer son business plan, ce qui est de bonne guerre dans la bataille des nouvelles technologies.

Ce qui me dérange, c’est la manière et les arguments avancés. Même si certains points soulevés par Steve Jobs sont justifiés, c’est quand même nous prendre pour des idiots que de s’ériger en défenseur de l’internet libre. La marque qui impose ses standards, qui nous impose ses produits de développements, qui nous dit ce que l’on peut ou ne peut pas regarder sur ses machines, qui choisit à notre place ce qui est moral ou ne l’est pas, agite sous notre nez le drapeau de la liberté… je suis au bord de la nausée! Flash fournit des sites très interactifs qui ne sont pas actuellement réalisables avec HTML5. Où est la liberté pour l’internaute, qui ne peut pas choisir s’il veut ou non avoir accès à ces sites via les technologies Apple?

C’est un peu comme si vous achetiez une Renault, et que la marque vous imposait de circuler sur certaines routes, et pas sur d’autres, sous prétexte qu’il y aurait trop de nids de poule, ou trop d’animaux sauvages risquant de traverser devant votre pare-choc, ce qui ne vous permettrait pas d’exploiter au maximum les capacités de la voiture. Ben voyons!

Quant au choix du format H.264, encore une fois en nous le présentant comme une alternative plus libre que Flash… c’est remplacer la peste par le choléra. On verra dans quelques années où sera la liberté vis-à-vis du H.264. Il y a des formats qui sont actuellement entièrement libres. Pourquoi ne pas les choisir à la place? Je ne critique pas les choix faits par ces géants qui sont en train de se livrer une bataille féroce dont l’enjeu est d’être dans le haut de ce panier de crabe pour les dix prochaines années. Ce que je critique ici, c’est le fait qu’ils prennent les internautes et les utilisateurs pour des cons !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mediabox 144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte