Magazine Société

Flattr, le "modèle" s'enlise...

Publié le 04 mai 2010 par Galuel
L'excellent Philippe Scoffoni nous gratifie d'un nouveau billet sur le démarrage de Flattr en version bêta. J'ai déjà fait un post sur ce sujet intéressant "Flattr un bon modèle mais à compléter"... Mais dès qu'il s'agit de pognon l'esprit décidément malade des hommes refait surface pour enfoncer le clou là où ça fait mal : dans l'incompréhension totale de la nature de la monnaie, dans l'ignorance du mécanisme monétaire et dans l'allégeance forcée à son centre d'émission.
Imaginons qu'une communauté "libre" potentiellement autonome décide d'utiliser un système comme Flattr tel qu'il est proposé. Dans cette communauté formée de blogueurs, de codeurs, de musiciens, on retrouve aussi des producteurs alimentaires, des bâtisseurs etc... et tous ensembles sont susceptible de pourvoir à l'ensemble des besoins de chacun...
Flattr prend 10% des dons pour "assurer son fonctionnement"... C'est à dire 10% de prélèvements sur toute la valeur produite et échangée par la communauté, pour un seul et unique service : gérer la comptabilité de simples chiffres de comptes individuels, autrement dit gérer des fichiers informatiques, gérer des données numériques, ce que fait par exemple Apache, Ubuntu, Open Office, Firefox, Thunderbird, Jabber, ou tout autre logiciel / système libre, avec un niveau de complexité, et même de sécurité, autrement plus important.
Wikimedia Common : "Vampire"
Donc au sein de cette communauté "libre", A1 donne à A2, qui donne à A3, qui donne à A4, qui donne à A5 .... qui donne à An, une quantité de monnaie X initialement injectée dans le système par A1. Opération qui devrait permettre à A1 via le don, de permettre à A2 de valoriser son apport, ce qui lui permet de valoriser celui de A3 etc... Chacun donnant à l'autre, ou à tous les autres, sa production dans un échange communautaire circulaire, tacite.
Mais au bout de "n" dons consécutifs il reste dans le système 90%^n * X de monnaie, qui tend très rapidement vers zéro. Autrement dit très vite le "don" ne peut se poursuivre sur la valeur initiale qui se retrouve dans les poches de... Flattr.
Et il faut donc ajouter une nouvelle "monnaie initiale" au système pour le faire tourner.
Question : mais d'où va venir cette monnaie supplémentaire qui finit mécaniquement en totalité dans les poches de Flattr au dépend de la communauté potentiellement autonome qui par erreur de raisonnement a voulu utiliser un tel système ?
Faudra-t-il contracter un "prêt" auprès d'une Banque officielle, ou travailler à l'extérieur de la communauté pour se faire "payer" par un autre contractant de prêt ? (la réponse est dans la question)
Les seules et uniques monnaies compatibles avec les Droits de l'Homme sont les classes de solutions monétaires à Dividende Universel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galuel 1946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine