Magazine

Oh, boy !

Publié le 04 mai 2010 par Lael69
Oh, boy !Marie-Aude Murail
Ecole des Loisirs
Collection Médium

Paru en Mars 2000
207 pages
10 euros
Roman ados à partir de 12 ans
Thèmes: Deuil, Fratrie, Famille
Quatrième de couverture: Ils sont frère et sœurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe. Venise Morlevent, 5 ans.Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires d'amour torrides à ses Barbie. Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons.Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.

Oh, boy!
c'est l'expression qui revient souvent dans ce livre. Exclamation de lassitude, d'exaspération, de panique mais aussi d'amusement, de complicité et d'innocence. La famille Morlevent se résume aux trois enfants : Siméon, le plus âgé, Morgane, huit ans et la petite dernière Venise 5 ans. Ils sont orphelins. Plus de parents mais la juge des tutelles a retrouvé leurs demi-frère et demi-soeur : Bart et Josiane. Ils se détestent. Fraîchement débarqués dans l'appartement de Bart, les enfants Morlevent ne sont pourtant pas insolents. C'est plutôt Bart, excédé, homosexuel et un brin immature qui ne sait pas comment les gérer. La petite rentre dans la chambre et le voit nu... Josiane, alertée, et ne pouvant avoir d'enfants, est bien décidée à mettre des bâtons dans les roues de Bart. Lui, tuteur des enfants, pas question! L'assistante sociale ne sait plus où donner de la tête alors que Bart va être confronté à un drôle d'imprévu.
Comment un homosexuel fantasque et déluré devient-il responsable et s'occupe d'un adolescent atteint de leucémie ? Oh, boy ! au début ça commence par un quiproquo incroyable : où placer les orphelins Morlevent ? Marie-Aude Murail nous raconte un remake des Aventures des orphelins Baudelaire, version courte et française, version réaliste mais non fataliste. Avec des personnages attachants notamment ce Bart qui s'improvise tuteur des enfants et qui s'écrie "Oh, boy" à chaque réflexions guillerettes de la petite Venise. Mais Oh, boy !, outre son côté drôle, pimpant, délirant a aussi son côté tendre et délicat avec l'importance de la famille, de rester ensemble : le "pow wow" et l'amour naissant quand on est confronté aux clins d'oeil de la vie...Pourtant c'est un roman qui nous parle de mort, de maladie, de femme battue, de conflit familial mais Marie-Aude Murail nous offre un regard plein d'espoir sur les aléas de la vie.


Oh, boy ! 4/5 champignons


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte