Magazine Science

Le grenelle II de l’environnement débute sous un climat écolo-sceptique

Publié le 04 mai 2010 par Loreline123

mainAu sein de l’assemblée nationale, les députés se penchent sur des questions d’environnement, d’écologie et de développement durable(iciet ). Ils entament en effet dès aujourd’hui l’examen du projet de loi (Grenelle II) visant à mettre en place des actions pratiques pour appliquer les principes nés en 2008, des suites du Grenelle I. Selon le sondage Obea-IntraForces publié hier par France Info, 84% de la population considère le grenelle de l’environnement comme une bonne initiative. Cependant 58% d’entres-eux estiment qu’il n’a pas encore apporté de mesures concrètes aux problèmes écologiques actuels. Cette loi viserait à encourager les transports non polluants, tels que le vélo, avec notamment la mise en place de pistes cyclables et la construction de locaux pour bicyclettes dans les nouveaux immeubles. La multiplication des zones protégées afin de capter de l’eau potable, la mise en place d’un éco-label pour la pêche en mer, l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments sont au programme, ainsi que l’interdiction des portables au sein des établissements scolaires afin de réduire l’exposition aux ondes chez les moins de 14 ans. Dès les cantonales de 2011, il est également prévu que les tracts et autres affiches électorales soient imprimées sur du papier recyclé (ici). 

Cependant depuis 2008, de l’eau a coulé sous les ponts et il semble que la préoccupation écologique se heurte à bien des difficultés. Après l’échec de Copenhague (ici et ), la suspension de la taxe carbone (ici, iciet ) et le report de la taxe poids lourds (ici, ici et ), l’heure est à l’écolo-scepticisme. Jean-Louis Borloo, ministre de l’environnement s’essouffle, mais espère toujours faire de ce texte un « monument législatif », alors que Pascal Husting, directeur de Greenpeace, est déçu : « Tout ce qui instaurait une obligation a disparu du texte qui relève plus de l’incitation que du volontarisme ». Côté politique, ni les Verts ni le PS n’ont donné de consigne de vote et Bruno Genty (ici), président de France Nature Environnement estime que : « Certains parlementaires, à droite comme à gauche, peuvent voter contre car ils pensent que le texte va trop loin et d’autres pour la raison inverse ». Alors que le Grenelle I tablait par exemple sur 10% de l’énergie provenant de l’éolien pour 2020, le syndicat des énergies renouvelablesrapporte que des dizaines de projets de sites ont du être abandonnés à cause notamment de l’obligation de construire des parcs d’au minimum 5 éoliennes. Ainsi 13 ONG ont prévu de se réunir cet après midi devant le Palais-Bourbon (ici) pour se faire entendre, de peur que les avancées promises par le Grenelle I ne voient le jour (ici). Résultat du débat à priori pour vendredi, voire pour lundi prochain (10 mai).

Pour aller plus loin : Sondage Obea-IntraForces : Sondage. Articles sources ici, ici, ici, ici, ici, ici et . Ampoules basse consommation distribuées par la ville de Paris aux foyers bénéficiaires du Tarif Première Nécessité d’EDF ici et là.Blog « No impact Man ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loreline123 693 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte