Magazine

Subventions au SUA Rugby

Publié le 04 mai 2010 par Ceintureventreplat

Agen ( Lot-et-Garonne ) – Pour survivre en élite, le SUA Rugby vise les 10 millions d’euros de budget. Le président a sollicité les collectivités locales qui sont prêtes à mettre la main à la poche .

SUA Rugby subvention agen
Au lendemain de la remontée du SUA au Top 14, le maire dit vouloir « apprécier le présent » : « Profitons de ce moment de bonheur avant de penser aux difficultés de futur ». Car avec un budget prévisionnel qui oscillera entre, 9,5 et 10 millions d’euros , un des plus bas du prochain Top 14, l’opération maintien sera délicate.

La Ville d’Agen, dont la subvention annuelle atteint déjà les 300 000 euros, ne devrait pas puiser plus profondément dans son porte-monnaie. Mais Jean Dionis a sa petite idée : « Il faut élargir la réflexion à la Communauté d’agglomération, au Département et à la Région ». Voilà plusieurs mois qu’il fait un appel du pied aux élus de la CAA sur cette question. Le sujet sera abordé en Conseil communautaire en juin. Même l’opposition, à l’image du maire de Bon-Encontre Michel Lauzzana, reconnaît le pouvoir attractif d’un SUA en Top 14 : « La notoriété du club dépasse les frontières d’Agen. Il fédère tous les habitants de l’agglomération et même au-delà. Si on veut rendre la CAA visible au niveau national, il faut en profiter. »

L’Agglomération a déjà voté une subvention exceptionnelle de 100 000 euros cette année (en plus des 140 000 euros initialement prévus), mais devrait revoir son enveloppe à la hausse. Pour cela, il ne sera même pas nécessaire de modifier les statuts de la CAA, qui n’a pas encore la compétence sportive. « On peut inscrire ça sur le budget tourisme ou communication », confirme Jean Dionis qui ne veut pas être le seul à mettre la main à la poche du côté des collectivités locales. Une raison pour laquelle il va solliciter un entretien avec le président du Conseil général, Pierre Camani.

Ce dernier pousse dans le même sens : « Il paraît logique de revenir au même niveau de subvention qu’avant la descente, où nous avions diminué l’aide du Département de 10 % (de 415 à 375 000 euros). »

Quant à la quatrième tribune Est, réclamée par le président Tingaud , le maire d’Agen tempère les ardeurs du dirigeant : « La priorité, c’est que le club puisse disposer d’un budget pour gérer sa masse salariale. La question de l’évolution du stade devra être abordée calmement. » Sur ce point, il est plutôt urgent d’attendre.

À titre de comparaison, le budget du Stade toulousain s’élève à 21 millions d’euros, et celui de Toulon à 17.

source: Sud-Ouest


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte