Magazine Conso

Google investit le green business des énergies renouvelables

Publié le 04 mai 2010 par Jo31

Google, google, GOOGLE, GOOGLE, Google, google, Google par-ci, Google par-là, Google est devenu omnipotent -pas omniscient- et s'attire les foudres des Etats ou de plus en plus de professions comme les éditeurs. Après la recherche de la réduction d'énergie pour ses centres de base de données (data centers) Google annonce à  l'occasion du salon GreenNet de San Francisco son nouveau métier de courtier en énergie notamment renouvelable, et finance la construction de fermes éoliennes.

google_energies_renouvelables.jpg

Google et l'éolien

Selon le Now York Time, la firme GOOGLE investirait 39 milions de dolars (soit 29.7 milions d'euros) pour construire deux champs d'éoliens pour produire de l'électricité subventionnée dans l'état du DAKOTA du Nord.

Caratéristiques du projet EnR de Google :

  • capacité : 169.5 mégawatts
  • constructeur : NextEra Energy Ressource
  • production équivalente à 55.000 maisons

Cet investissement représente une participation minoritaire dans les 190 millions de dolars récement investits, et le groupe compte s'appuyer sur des projets additionnels issus des énergies renouvelables.

En février 2010,  la Commission d'énergie fédérale (FERC) a approuvé l'entrée de Google sur le marché de l'énergie, permettant à la compagnie d'acheter et  vendre de l'énergie.

Google et les énergies renouvelables

Depuis 2008, Google a dévoilé ses 4.4 trillion de $ du  plan 2030 de l'énergie propre pour aider les États-Unis à diminuer sa dépendance à l'égard des combustibles fossiles. Les projets verts de Google se multiplient comme :

  • de grandes installations d'énergie solaire sur son campus (9.212 panneaux solaires Sharp d' 1,6MW),
  • un programme hybride embrochable de véhicule électrique,
  • des investissements dans eSolar et AltaRock (pour les systèmes géothermiques),
  • et des centres de traitement des données de rendement optimum.

google_powermeter.JPG

Google tente aussi d'imposer son nouveau PowerMeter api, testeur des dispositifs électriques, des réfrigérateurs et des machines à laver et autres appareils qui ont la technologie intégrée de surveillance d'énergie.

Source : The New York Times


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jo31 221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte